Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats

Message par Apollyôn le Mer 5 Juin - 22:05

"Je me souviens que mon oncle avait une 11 CV immatriculée 7070 RL2." "Je me souviens que j'adorais Le Bal des sirènes avec Esther Williams et Red Skelton, mais que j'ai été horriblement déçu quand je l'ai revu." "Je me souviens que j'étais abonné à un Club du Livre et que le premier livre que j'ai acheté chez eux était Bourlinguer de Blaise Cendrars." Dans son célèbre Je me souviens, Georges Perec recense ces petits riens – des noms, des détails et des anecdotes – qui ont peuplé son enfance et sa jeunesse et font germer des graines de nostalgie. Des fragments d'une époque révolue, qui, à leur manière, l'ont un peu façonné tel qu'il est. Mais, sans vouloir jouer les iconoclastes, on peut se demander lesquels de ces souvenirs sont réels, correspondent à l'expérience de l'homme Perec, et combien sont faux, ont été induits par d'autres au point que l'écrivain les a inconsciemment rendus siens, sans avoir vécu lui-même les événements dont ils sont issus.

Spectaculairement mis en lumière par des affaires judiciaires dans lesquels des faits imaginaires de maltraitance voire de pédophilie ont été implantés dans le cerveau d'enfants mais aussi d'adultes, le phénomène des faux souvenirs s'avère d'autant plus troublant que chacun d'entre nous a tendance à faire confiance à sa mémoire, surtout quand les détails lui reviennent de manière particulièrement vivante et imagée. Pourtant, aussi étonnant que cela paraisse, cela ne garantit pas que nous ayons réellement expérimenté ce que nous nous rappelons et, depuis des décennies, les dysfonctionnements mnésiques qui facilitent l'incorporation dans nos souvenirs de fausses informations sont étudiés par des psychologues, notamment par l'Américaine Elizabeth Loftus.

De nombreux tests ont déjà été réalisés par le passé mais le dernier en date, publié en mai dans le European Journal of Psychotraumatology, est assez impressionnant. Il a été réalisé par des chercheurs de l'université d'Utrecht (Pays-Bas) sur un contingent de soldats néerlandais qui, en 2009-2010, avaient été envoyés en mission en Afghanistan pour quatre mois. L'objectif premier de ces psychologues consistait à étudier les facteurs favorisant l'apparition et la guérison des troubles de stress post-traumatique, que l'on retrouve fréquemment chez les militaires revenant de zones de combat. Mais les chercheurs ont "profité" de ce cadre pour mener, en parallèle, une expérience sur les faux souvenirs.

Les soldats (qui avaient été vus une première fois avant de partir en Afghanistan) ont été invités à un "débriefing" deux mois après leur retour. Il s'agissait d'évaluer le degré d'exposition au stress et au danger auquel ils s'estimaient avoir été soumis sur le terrain. Au cours de l'entretien, les expérimentateurs glissaient une fausse information concernant un événement qui ne s'était pas produit mais aurait plausiblement pu arriver : ils décrivaient une attaque à la roquette du camp la veille du Nouvel An, attaque sans conséquences ni blessés. Quelques détails étaient apportés sur le bruit de l'explosion et les graviers que celle-ci avait projetés, à la fois pour renforcer la crédibilité de l'histoire et pour donner des éléments permettant de l'imaginer. Evidemment, personne ne s'en souvenait.

Sept mois plus tard, les quelque deux cents militaires ont de nouveau été testés. Et là, surprise : 26 %, plus d'un quart d'entre eux, ont assuré avoir été présents lors de l'attaque à la roquette de la Saint-Sylvestre. Selon l'étude, le faux souvenir s'était, en moyenne, installé plus aisément chez les soldats ayant le plus souffert du stress sur le terrain et étant le plus en état d'alerte ainsi que chez les individus ayant le moins bien réussi les tests cognitifs. Dans le premier cas, le stockage de faux souvenirs peut être dû à la facilité avec laquelle les personnes stressées se fabriquent des images et des scénarios. Dans le second, le phénomène peut s'expliquer plus simplement, par une moins bonne précision du processus de mémorisation. Même si les résultats s'inscrivent dans la lignée des travaux précédents sur le sujet, l'étude sort du lot pour plusieurs raisons : d'une part, il ne s'agit pas d'une expérience en laboratoire, contrairement à ce qui se fait le plus souvent, et, d'autre part, l'intervalle de temps entre l'implantation du faux souvenir et sa résurgence est nettement plus long qu'à l'ordinaire. Enfin, la facilité avec laquelle les chercheurs ont pu créer un souvenir de guerre factice chez des soldats de métier ne laisse pas de surprendre et souligne le caractère grandement malléable du cerveau. Avec sa nouvelle Souvenirs à vendre, qui a inspiré les films Total Recall, Philip K. Dick n'était pas loin de la réalité...
source : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/06/05/des-chercheurs-creent-de-faux-souvenirs-de-guerre-chez-des-soldats/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats

Message par Apollyôn le Mar 13 Aoû - 11:23

La publicité peut créer de faux souvenirs chez les consommateurs, et les convaincre d'avoir déjà goûté un produit qu'ils n'ont en fait jamais vu. C’est la conclusion d’une récente étude parue dans le Journal of Consumer Research, qui explique comment des publicités particulièrement bien pensées peuvent jouer des tours à notre hippocampe, un composant de notre cerveau qui joue un rôle clé dans la mémoire.

A tel point que l’on peut devenir convaincu qu’une scène que l’on vient de voir à la télévision s’est vraiment passée, et même que l’on y a participé, rapporte le magazine Wired. Les auteurs de l’étude écrivent dans le résumé de leurs travaux:

«Nous nous sommes demandés si une publicité évoquant des images évocatrices peut entraîner la fausse croyance qu’un individu a testé le produit en question.»

Les chercheurs ont présenté à un groupe de 100 étudiants américains une nouvelle marque de popcorn fictive. Les volontaires ont été soumis à deux types de publicité: certains ont vu des publicités textuelles avec peu d’images décrivant le goût délicieux du nouveau produit. D’autres ont regardé des publicités très imagées où l’on pouvait voir des personnes apparemment heureuses en train de savourer le popcorn dans leur salon.

Après le visionnage des publicités, les étudiants ont été séparés en deux groupes. Le premier a dû remplir un questionnaire sans rapport avec le popcorn, tandis que le deuxième a pu goûter au nouveau produit (une vraie marque de popcorn a été utilisée pour le produit fictif).

Une semaine plus tard, les volontaires ont été interrogés sur leur mémoire du produit. Non seulement les étudiants qui avaient regardé la publicité imagée mais pas goûté le produit ont affirmé avoir goûté le popcorn autant que ceux qui l’avaient vraiment testé, mais leur note du produit était aussi favorable que celle donnée par ceux qui l’avaient mangé. Wired écrit:

«Le plus troublant est sans doute que ces volontaires avaient une confiance totale en ces faux souvenirs. L’illusion semblait bien réelle. Ils n’aimaient pas le produit parce qu’ils avaient vu une bonne pub. Ils aimaient le popcorn parce qu’il était délicieux.»

L’explication à ce que les chercheurs ont appelé «l’effet de fausse expérience» pourrait se trouver en partie dans le phénomène de «reconsolidation de la mémoire», qui veut qu’à chaque fois que nous nous rappelons d'un souvenir, nous le modifions sans le vouloir à travers des changements subtils dans les détails neurologiques.

Christopher Intagliata conclut dans un podcast sur le site Scientific American consacré à l’étude:

«Des études marketing ont montré que si vous pensez avoir déjà essayé quelque chose, vous aurez plus de chances de l’aimer et de l’acheter. La prochaine fois que vous vous apprêtez à prendre un produit que vous aimez, posez-vous la question: l’avez-vous vraiment déjà essayé? Ou est-ce que c’est la publicité qui vous en a convaincu?»
source : http://www.slate.fr/lien/38805/publicite-faux-souvenirs-cerveau


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats

Message par Caribou le Mar 13 Aoû - 12:44

Ils les recrutent ou leur consommateurs ???
en classe de CP ? à l'hospice, en asile ou en centre de désintox ?


___________________


I have changnesia
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Des chercheurs créent de faux souvenirs de guerre chez des soldats

Message par Apollyôn le Mar 13 Aoû - 12:49

Ben, dans des universités américaines...  

Comment ça "c'est donc normal que les cobayes soient du niveau d'un élève de CP en cure de désintox" ?


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 5:14