Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La traite des Slaves – L’esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

La traite des Slaves – L’esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle

Message par Robot U&P le Mar 28 Mai - 10:30

La traite des Slaves – L’esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle



Présentation de l’éditeur :

L’esclavage inhérent au monde antique n’est pas réapparu au XVIIIème siècle avec la traite des Noirs à usage colonial vers les Antilles et l’Amérique. C’est ignorer son importance en Europe du haut Moyen Âge et dans les pays slaves, mais aussi en Afrique et dans le monde musulman où il a duré des siècles. Utilisé pour la première fois en 937, le terme latin sclavus/slave remplacera ainsi le grec doulos et le latin servus.

Innombrables furent les Slaves victimes de la traite. Ceux d’Europe centrale jusqu’à leur conversion au catholicisme : les actuels Slovènes, Croates, Tchèques, Moraves, Slovaques et Polonais. En revanche, ceux d’Europe centrale et orientale restés chrétiens orthodoxes et considérés comme hérétiques, donc dépourvus d’« âme » : les actuels Serbes, Bulgares, Roumains, Moldaves, Biélorusses, Ukrainiens et Russes, étaient prédisposés à la servitude. Cette traite, qui a concerné des centaines de milliers de captifs du VIIIe au XIIe siècle, fut le fait des trafiquants francs ou scandinaves (les Varègues) vers le monde musulman. La conquête mongole, responsable d’un million de morts, a poursuivi la traite soit directement, soit par l’intermédiaire des Génois du XIIIe au XVe siècle ; enfin, plus de deux millions d’habitants d’Ukraine, de Biélorussie et de Moscovie furent razziés par les Tatars de Crimée, de 1482 à 1760, pour le compte de l’Empire ottoman.

Puisant aux meilleures sources, l’auteur, après un rappel de l’esclavage à travers le temps, montre ses rapports avec les religions qui masquent toujours les intérêts économiques. Il dévoile les mécanismes d’asservissement, les itinéraires de la traite, que ce soit par l’Espagne musulmane, Venise, Gênes, Byzance ou Kiev. Il décrit les marchés, les conditions de vie des esclaves et leur valeur, le trafic des êtres humains constituant au haut Moyen Âge « l’article le plus important d’exportation » de l’Occident à destination de l’Orient.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 2:50