Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les pulsars de La Violette

Partagez
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Les pulsars de La Violette

Message par sergent garcia le Mar 20 Jan - 19:12

Paul A. LaViolette et les super vagues galactiques

Paul A. La Violette. Résumé : C’est lors du 195 ème congrès de la Société d’Astronomie Américaine, tenu à Atlanta le 12 janvier 2000 que le Dr Paul LaViolette a annoncé une importante découverte. Son étude, fort bien reçue par l’assistance, présente la preuve de l’existence de balises radio dont l’origine est une intelligence extraterrestre (ETI) et qui envoient des signaux en direction de notre système solaire.

Dans cet ouvrage, publié en 2000, Paul LaViolette dit que depuis 1967 les radio astronomes ont reçu, étudié soigneusement et catalogué des balises interstellaires inhabituelles dénommées pulsars et qu’ils pensaient être d’origine naturelle. L’auteur qui recherche les pulsars depuis 21 ans montre combien ces sources radio ont été mal comprises. Il a découvert que les pulsars ne sont pas répartis au hasard dans les cieux. Ils forment entre eux des alignements géométriques inhabituels et ont des rapports de période de pulsation curieux.

Tout aussi captivant est le message qu’ils envoient : à savoir un avertissement concernant une catastrophe intervenue dans le passé, une explosion du cœur de la galaxie ce qui pourrait nous aider à parer à une future catastrophe globale.
Paul A. LaViolette est connu comme l’auteur de " Earth Under Fire ", qui examine la grande catastrophe de - 9500 av. J-C. LaViolette dit qu’une « forte super-vague » se dirigea vers la Terre, partie du centre de la Galaxie il y a entre 14000 et 11500 ans. Elle a altéré le climat et a causé d’immenses changements terrestres. Elle a provoqué notamment les vagues de morts connues sous le nom d’extinction du pléistocène. Selon LaViolette, « une super-vague est une boule de radiation en expansion qui se déplace radialement vers l’extérieur en partant du noyau galactique à une vitesse proche de celle de la lumière », traverse la Galaxie et va au-delà du disque aux bras spiralés.

Les super-vagues peuvent provoquer la transformation des étoiles en supernovas ou lancer des comètes vers des étoiles ou des planètes, ce qui peut provoquer des catastrophes. La théorie des super-vagues de LaViolette a capté l’attention de certains chercheurs intéressés par la date de fin du Calendrier maya parce qu’il pense qu’une autre super-vague va bientôt arriver. Deux autres chercheurs aboutissent aux mêmes conclusions : Allan et Delair émettent l’hypothèse que ce furent des fragments de la supernova Vela qui détruisirent en partie la Terre il y a 11500 ans. Ils notent également qu" « un nombre surprenant de supernovas ont explosé inopinément près de notre système solaire » . En se basant sur les écrits consignés dans "Cataclysm ! et sur "Earth Under Fire", on peut avancer l’hypothèse qu’une super-vague a déclenché la supernova Vela (qui date de 10000 à 12000 ans, voire 14300 ans aux dires de certains), et qu’ensuite les fragments de Vela ont mitraillé notre système solaire qui n’est qu’à quelque huit cents années lumières du système Vela.
Nous savons par le grand changement climatique d’il y a entre 14000 et 11000 ans que la Terre a subi l’impact d’une masse venue de l’espace et la théorie de la super-vague explique bien des choses sur les événements de ces derniers milliers d’années.

Paul A La Violette et le message des pulsars
On peut se demander pourquoi le programme SETI n’avance pas, mais si on se posait la question inverse ? Aurions nous reçus depuis longtemps des messages restés volontairement secrets et non dévoilés au grand public ?
En effet, si les pulsars sont bien des systèmes d’intelligence extraterrestre (IET) faisant des signaux à la Terre, cette nouvelle cosmologique est de taille -la plus significative de tous les temps - et devrait être portée à la connaissance du public. Cela voudrait dire que nous ne sommes pas seuls, que des lET, des civilisations extraterrestres, envoient des signaux à la Terre pour indiquer qu’elles existent et qu’elles s’intéressent à nous.

Lorsque Jocelyn Bell, astronome à Cambridge, découvrit les premiers pulsars en 1967, il pensa sérieusement qu’il avait détecté des signaux intelligents extraterrestres et nomma le premier pulsar LGM-l pour "little green men" (petits hommes verts). Il estima cependant qu’il ne pouvait pas diffuser cette nouvelle avant d’avoir consulté de plus hautes autorités et se demanda même s’il ne valait pas mieux pour l’humanité détruire les preuves de cette découverte. Au début des investigations sur les pulsars, plusieurs astronomes croyaient fermement que les pulsars étaient des signaux IET émis par des extraterrestres. Le gouvernement prit le parti de faire taire, très facilement, de telles idées : il fit clairement savoir que quiconque poursuivrait l’étude des communications IET signerait la fin de sa carrière scientifique subventionnée par l’État. Vers le milieu des années 1970, l’anathème était jeté sur toute discussion de théories IET. Il fut dit que les pulsars étaient des étoiles de neutrons tournantes résultant de l’explosion de supernovas. La Violette taille en pièces ces théories trop orthodoxes et poursuit le décodage des pulsars en tant que mécanismes de signalisation IET.

Il vous faudra, bien sûr, lire Decoding the Message of the Pulsars pour avoir plus de détails sur son hypothèse. Dans son œuvre précédente, Genesis of the Cosmos, La Violette révèle comment les traditions ésotériques, l’astrologie, le tarot sont encodées de claires références cosmologiques, géologiques et évolutionnistes. Il affirme en écho avec d’autres chercheurs de la Tradition, que le Zodiaque (les constellations sur l’écliptique) raconte l’histoire de la création et de la destruction dans l’univers vu de la Terre, et que le Zodiaque et les histoires coutumières sur les étoiles qui l’accompagnent sont les vestiges de savoirs très avancés des humains d’avant le déluge (avant le cataclysme).

Autrement dit l’astrologie est antédiluvienne. L’astrologie utilise une roue de 360 degrés comportant 360 symboles sabiens qui est similaire à l’Année Divine du Calendrier basé sur le tun des Mayas et à la cosmologie véda dont nous avons déjà parlé. Si le Zodiaque est un savoir antédiluvien, c’est qu’il a une grande signification et qu’il nous porte à penser que les anciens humains étaient spirituellement très avancés. La Violette prétend également que le Zodiaque et l’histoire coutumière des étoiles de la constellation du Sagittaire indiquent que ses concepteurs d’origine connaissaient la position du Centre Galactique, suggérant ainsi que les anciens étaient galactocentriques !

A la différence de la plupart des astronomes, La Violette respecte l’astrologie pour ce qu’elle est : il n’a pas de difficulté à utiliser la perspective géocentrique (les choses vues de la Terre). Ce qui ne l’empêche pas de savoir que la Terre tourne autour du Soleil qui, lui-même, tourne autour de la Galaxie. Après tout, la perspective géocentrique permet de voir que les pulsars font peut-être des signaux à la Terre.

Les pulsars : des signaux de l’intelligence extraterrestre ?
Dans son étude des pulsars en tant que mécanismes de signalisation IET, La Violette conclut que « certains pulsars ne sont pas positionnés au hasard dans le ciel. Certaines de ces balises particulièrement distinctes sont situées dans des emplacements clés de la galaxie servant de points de référence qui en disent long du point de vue des communications interstellaires » .
Se posant la question de savoir comment les civilisations galactiques pourraient ou voudraient essayer de nous joindre, La Violette commença par remarquer quelques activités cosmiques très inhabituelles. Si d’autres êtres intelligents existent dans l’univers, les relations mathématiques et géométriques et les points de référence astronomiques significatifs seraient des moyens logiques pouvant leur servir à entrer en contact avec nous. Le plus évident est le Centre Galactique, puisque toutes les civilisations à l’intérieur de la galaxie le considéreraient comme le centre. Par exemple, les concepteurs de la plaque apposée sur Pioneer 10 avaient en tête des idées similaires quand ils essayèrent d’indiquer l’emplacement de la Terre à ceux qui pourraient trouver la sonde spatiale.

La Violette remarqua que les pulsars les plus perceptibles depuis la Terre étaient souvent proches du repère d’un radian 14. iL en conclut que c’était la manière dont une civilisation IET essayerait d’attirer notre attention, à la suite de quoi il releva quelques pulsars très significatifs. Le pulsar le plus rapide dans le ciel- PSR 1937+21- est situé au plus près du point d’un radian au nord de la galaxie sur l’équateur galactique. Si vous pouviez entendre ses flashs, ils sonneraient comme la note musicale mi en do majeur. Ses éclairs sont plus précis que la meilleure des horloges atomiques.

Les pulsars rapides sont appelés « pulsar milliseconde ». PSR 1937+21 porte ce nom parce que c’est le plus rapide et le plus lumineux et qu’il émet des flashs visibles au télescope optique, ce qui est très rare. Cette possibilité de détection aisée en fait une balise-marqueur idéale. De plus elle produit régulièrement des pulsations de haute intensité appelées « pulsations géantes ».
Les emplacements de l’étoile Gamma Sagittae et du pulsar Vulpecula - PSR 1930 + 22 - suggèrent que le concepteur de ce système « aurait eu à connaître la façon dont le ciel apparaît depuis notre localisation particulière dans la galaxie ». En d’autres mots, le concepteur de ce système connaît notre perspective géocentrique ! Un autre pulsar milliseconde distinctif - PSR 1957 + 20 - est situé dans ce secteur clé du ciel en Sagittaire et sa période de pulsations est presque identique au Pulsar milliseconde.
PSR 1957 + 20 est un pulsar binaire à éclipse dont les plans orbitaux sont orientés bord en avant dans notre direction et dont l’étoile naine qui l’accompagne passe périodiquement devant lui, l’éclipse et occulte son signal. PSR 1957 + 20 a également des pulsations géantes. Ces entités très remarquables et inhabituelles dans le ciel attirent réellement notre attention sur Terre ! Et La Violette dit : « Il y a une chance sur dix puissance 28 que cet agencement de pulsars soit dû au hasard ».

Source: http://cozop.com/prismes_hebdo_revue_de_presse_tradition_et_spiritualite/paul_laviolette_et_les_super_vagues_galactiques
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8536

Re: Les pulsars de La Violette

Message par casseron le Mar 20 Jan - 20:26

Des pulsars-balises seraient là pour nous prévenir, misérables terriens, qu'un danger approche. Le temps que tout le monde soit d'accord avec La Violette et il sera trop tard. On se demande bien pourquoi les ovnis soit-disant extraterrestres qui sillonnent en quasi-permanence nos cieux ne nous apportent pas plus clairement le message. Il y avait bien 2 anges qui avaient prévenu les habitants de Sodome et Gomorrhe. Ils n'ont pas eu de descendance qui pourrait nous prévenir ?
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Les pulsars de La Violette

Message par alpacks le Mar 20 Jan - 23:17

c'est bien beau, mais pourquoi ils clignotent en gamma alors ?

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5908

un pulsar ne peut pas se résumer a un clignotement radio hein

gros hoax ?

et je rappelerais que SETI est devenue une association completement indépendante de l'état américain et qui n'a donc aucun interet financier a cacher quelque chose

et d'ailleurs son vide de découverte officiel les inquietes beaucoup quand a l'avenir des dons ...

il serait pas mal que cette fameuse carte qui montre des positions qui 1 chance sur 10 puissance 28 d'etre du hasard ... soit publiée, ainsi que le code, et les émissions reçues décodées ...

un travail scientifique doit imperativement etre verifié par d'autre pour etre validé !

après petite recherche, bon ben si on veut en savoir + on ne peu qu'acheter son bouquin ...

ok au revoir ...

dernière chose, on connait environ 2000 pulsars actifs la majeur partie dans la galaxie, car au de la c'est beaucoup plus difficile a reperer ... si une civilisation aurait voulue prevenir d'autres par ce biais seul quelques uns auraient suffit et pas 2000 ...

donc comment peut il balayer d'une main la mise en évidence de l'étoile a neutron ? et les magnétars ?

les 2000 dans la voie lactée seraient des sondes pour prevenir d'un message ? mais pourquoi autant alors qu'il suffirait de quelques unes environ 10 a 15 pour couvrir toute la galaxie d'un meme signal ? placées a des endroits stratégiques bien entendu pour tout couvrir ...
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Les pulsars de La Violette

Message par alpacks le Mer 21 Jan - 9:27

je crains vraiment que ce ne soit qu'un hoax commercial ...

ils citent SETI alors que cette dernière est completement indépendante ...

ils parlent de scientifique dont on couperait les fonds, alors que nombre d'équipes scientifiques pretent a le faire dans des pays secondaires au niveau recherche ne demanderaient que ça pour verifier ses travaux ... autant ce qu'il dit peut etre vrai en amérique du nord, europe et japon voir aussi russie + chine devenu les 5 poles de sciences ou l'état peut faire pression sur ce genre de chose ...

autant il existe maintenant plein de cabinet dans nombre de pays en voie de developpement qui peuvent très bien palier a un manque de volonté de vérification et dont leurs institutions ne poseras pas de problème a cela, notament en amérique du sud ...

et les scientifiques des pays en voie de developpement ne sont plus des sous classes de scientifiques, ils servent maintenant a beaucoup de vérifications de travaux ... lorsqu'une avancée majeure dans le domaine de la science est annoncée en générale elle est immédiatement reprise dans 2 laboratoire ou agence dans le monde pour la vérifier et en valider les travaux 1 er ...

aucune découvertes dans ce monde ne se valide sans ce principe ... c'est pour cela qu'une découverte se valide bien souvent en 6 mois, 1 an ...

les agences de sciences des pays en voie de developpement sont devenues d'ailleurs spécialiste dans ce domaine, remettre la découverte dans ses conditions originales et la vérifiez ... ils ont beau etre pour beaucoup de l'ancien tiers monde, leur vérifications fairont foi car ils sont reconnus ... ils touchent des budgets d'aide internationales pour cela sans disctinctions

c'est comme cela que la fausse annonce coréene de clonage avait été démasquée il y a pas mal d'années de ça maintenant ... les équipes de vérifications dans le monde avaient retesté les travaux exacts qui ne donnaient rien en réalité ... puis les scientifiques en questions avaient admis leur fautes et leurs raisons, ils avaient inventés de faux résultats pour obtenir une grosse ralonge budgétaire et ainsi etre + performant dans la course d'etre le premier labo de cloneur ... qu'ils auront perdu
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Les pulsars de La Violette

Message par alpacks le Mer 21 Jan - 11:45

autre chose, cette vague dont parle la violette ne peut etre issue que du trou noir central de la galaxie qui a 3 millions de masse solaire ...

cela fait + de 15 ans maintenant qu'il est constament chaque nuit surveillé par infra rouge,le centre de la galaxie est completement obstrué par la poussière sur le passage de la lumière qui en vient, il est donc invisible en lumière brut, mais visible en infra rouge, onde radio, et émission gamma de son activité mais aussi des activités des étoiles très resserées dans cette zone centrale, considérée stérile pour la vie au vu de l'activité gamma tout les 10 a 15 jours qui empecherait toute vie

chose dont on a déja parlé ici ...

mais il n'y a pas que le trou noir central qui stérilise la zone avec ses émissions gamma, plus une région est concentrée en étoile, plus le risque super novae ou meme ultra novae est elevé ... les émissions gamma sont donc trop fréquentes pour abriter quelconques vies ...

bien que de nombreuses planètes sont dans cette zone, mais au vu des émissions gamma la moindre atmosphère azotée est forcément extremement ionisée par le bombardement gamma, X ect ...

il en résulte donc des atmosphères extremement acides comme sur vénus bien que vénus ce soit du a une autre raison qui est son volcanisme qui a recraché des quantités énorme de souffre et de clhore

nous avons la chance que le système solaire soit dans une orbite autour de la galaxie semi périphérique, qu'on appelle zone habitable semi stable ... la concentration en étoile baisse fortement en rapport a la zone centrale de la galaxie

ce qui permet de faire baisser de façon nette la fréquence des super nova et rend donc la vie comme on la connait raisonablement possible, bien que des extinctions majeurs sont a craindre si le hasard faisait qu'une super nova exploserait a 50 années lumières, nous serions condamnés ... a cette distance le flux gamma est encore trop concentré pour etre innoffencif

moi je pense que c'est du pipo cette enorme vague gamma venant du centre galactique et donc imputable a 75% du trou noir central surtout si elle serait régulière, il n'y aurait que lui capable de la générer enfin meme pas certain ...

il y a aussi les hyper novae qui sont dans le centre de la galaxie par des étoiles hyper massives qui s'éffondrent directement en trou noir ... sans passer par un quelconque stade d'étoile a neutron ou autre

ce processus décrit mathématiquement en théorie implique une emission extremement intense en gamma, il faut en théorie une étoile d'au moins 60 masses solaires pour un tel processus ...

il y a une seule extinction massive que la science imputerait a une hyper novae, et elle date d'environ 450 millions d'années, soit a une époque ou les animaux ne sortaient quasiment pas de l'eau ... soit l'ordovicien qui est juste après le cambrien !

le cambrien a été la première explosion de diversité grace a l'apparition du collagène dans les capacités cellulaires qui ont permis de créer les premier grandes formes de vies pluricellulaires, tout cela grace a la montée très forte en 2x et suivie de 2 glaciations totale de la planète du fait de l'apparition massive de l'oxygène ...

ses 2 glaciations sont du au transitions brutales entre les gaz a effet de serre, avant cela il n'y avait que le méthane qui jouait ce role, il a disparu très rapidement quand la photosynthèse a commencé, l'emission d'oxygène par les 1erecellules type cyanobactérie photosynthétique ...

tant qu'il y avait du méthane massif dans l'atmosphère, l'oxygène émis ne pouvait se concentrer, car il brulait dès que sa concentration était suffisante, le méthane de l'atmosphère ... ce qui produisait des quantités massives de CO2, ce CO2 a accélérée très rapidement une explosion des cyanobactérie, et il en résultat une glaciation majeur jusqu'a l'équateur car ses mono cellules l'ont quasiment tout utilisé ...

la terre s'est retrouvées avec le méthane qui entièrement brulé dans l'atmosphère, et le CO2 entièrement absorbé par la première explosion de cellule photosynthétique, sans aucun gaz a effet de serre pour maintenir la temperature ...

heuresement le volcanisme a pu, de lui meme, alors que la planète n'était que boule glacée, recharger l'atmosphère de CO2, les cyanobactéries ont survécue dans les sources chaudes exposées a la lumière ...

enfin voila la suite est une fonte des glaces, réexplosion des bactéries, emission massive d'oxygène au point de créer une couche géologique d'oxyde fer très épaisse au fond des océans (les preuves sont en australie avec une couche de 700 mètre de minerai issue de cette période) une fois qu'il n'y avait + de fer a oxyder dans l'eau, l'atmosphère a réussi a monter a 22-25% d'oxygène ... et déclencha l'explosion de diversité ...

il n'y a apparement pas d'autres traces d'extinctions massives du a une forte émissions gamma ... toutes les autres extinctions ont des preuves géologiques et/ou cratère d'impact + couche de retombées qui font que pour l'instant une seule extinction est imputéea une hyper novae proche ...

actuellement, la seule étoile qui a le potentiel de déclencher une hyper novae est a 8 000 années lumière, et les calculs ont démontré que sa vague de gamma de 10 a 15 secondes sera sans concéquence ... car la distance est suffisante pour faire baisser la concentration du rayonement du fait que les rayons sont émis en sphère, plus ils parcourent de distance plus ils s'écartent entre eux, moins l'emissions est concentré et nocive pour la vie ...

le centre de la galaxie, du moins le bulbe en lui meme, et pas forcément le centre, est a 25 000 années lumière de nous environ, le centre ou il y a le trou noir encore + soit peut etre 30 000 ...

ce qui fait que toute activité gamma de sa part est totalement innoffencive pour nous a cette distance, la sphère peut etre extremement concentrée a son départ, une telle distance la rendra innoffencive ...

une dernière chose, la majeur partie de l'activité gamma d'un trou noir central quand il se réveille, par en un jet qui est dirigé toujours a la verticale de la galaxie ... mais la c'est plutot le cas du trou noir constament actif et alimenté en parmanence ...

actuelement le trou noir central de la galaxie a bien une activité régulière d'environ tout les 15 jours plusieurs millions de tonnes de gaz et poussière provenant de son tore autour de lui qui tombent dedans ...

c'est une activité innofensive a cette distance, mais par contre dans le bulbe galactique, cette activité stérilise tout les système stelaire car eux sont très exposés a ses sursauts gamma !

pour moi cette théorie a de grosse lacunes ...
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 18 Nov - 17:03