Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30953

L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa

Message par Schattenjäger le Mar 30 Avr - 19:39

L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa



Une nouvelle étude pourrait aider à expliquer pourquoi même les personnes les plus intelligentes peuvent se faire prendre par les histoires d'escrocs (ou de politiciens véreux, ndlr), commentent ses auteurs.

Une contrainte cérébrale empêcherait d'être à la fois empathique et analytique. Quand le réseau de neurones permettant l'empathie s'active, celui qui est utilisé pour la pensée analytique serait inhibé et vice versa, selon cette étude publiée dans la revue NeuroImage.

Anthony Jack de la Case Western Reserve University et ses collègues ont mené cette étude avec 45 étudiants. Des images du cerveau par résonance magnétique étaient prises alors qu'ils se faisaient présenter des problèmes faisant appel à l’empathie ou des problèmes de physique.



Les images cérébrales montraient que les problèmes sociaux désactivaient les régions associées à l'analyse et activaient le réseau de la pensée sociale et vice versa. Alors que lorsque les participants étaient au repos, la pensée alternait entre ces deux réseaux.

Cette étude pourrait amener à réviser des théories actuelles sur les systèmes de pensée qui s'inhibent les uns les autres: une théorie oppose le réseau du mode par défaut (qui permet à l'esprit de vagabonder) et celui engagé dans des tâches dirigées vers un but (attention et concentration); une autre théorie oppose un réseau dédié à l'attention à des stimuli externes et un réseau pour l'attention interne. La présente étude identifie une nouvelle compétition entre deux systèmes cognitifs.

Cette théorie fait du sens notamment en ce qui concerne des troubles du développement comme l'autisme et le syndrome de Williams, soulignent les chercheurs. L'autisme se caractérise souvent par une forte capacité à résoudre des problèmes analytiques mais peu d'habiletés sociales. Alors que les personnes atteintes du syndrome de Williams sont très chaleureuses et sympathiques, mais obtiennent des résultats médiocres à certains tests de pensée analytiques.

http://www.psychomedia.qc.ca/cognition/2012-11-08/empathie-et-pensee-analytique

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1575

Re: L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa

Message par anoy le Mar 30 Avr - 20:15

D'ou l'expression "prendre du recul"...
Pas besoin de financer des études pour en arriver là... Mad
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa

Message par canon le Mar 30 Avr - 22:02

tout a fait d'accord anoy !

encore une etude inutile !

comment reflechir alors qu'on est en train de ressentir quelque chose ?

d'abord on ressent, ensuite on reflechis !!

on peut reflechir a ce que l'on va ressentir; mais quand le moment arrive, impossible de faire les 2 en meme temps !
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 21 Fév - 20:01