Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

VISITEUR


Free counters!

PUB


Les sectes à l'hôpital

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7230

Les sectes à l'hôpital

Message par Apollyôn le Mer 10 Avr - 18:24

Après six mois de travaux, la commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé a rendu son rapport ce matin, mercredi 10 avril.

Certes, les sénateurs ont bien précisé que toutes les pratiques thérapeutiques non conventionnelles ne sont pas forcément assimilables à des dérives sectaires. Néanmoins, la commission d’enquête sur l’influence des mouvements à caractère sectaire dans le domaine de la santé a pointé du doigt un certain nombre de risques.

Dans un rapport révélé ce matin, elle a rappelé à quel point la santé représente « l’amorce d’une emprise exercée sur les victimes, d’autant que la contestation du système de santé et de la médecine (vaccination, transfusion…) est une constante des discours porteurs de dérives sectaires. »

Une réalité que les sénateurs ont pu constater sur le terrain, durant leur enquête, en se rendant dans des salons « Bien-être » où les exposants proposent une multitude de techniques non éprouvées et sans fondement scientifique, mais prétendant guérir les maladies les plus graves. « On trouve tout et n’importe quoi sur ce genre de salon. » commentait d’ailleurs le rapporteur Jacques Mézard.

Malheureusement, les dangers de ces techniques sont selon les parlementaires « amplifiés par un engouement pour les pratiques thérapeutiques non conventionnelles », touchant malades mais aussi professionnels de santé, au sein même des hôpitaux. Le phénomène est largement amplifié par l’offre pléthorique de soins diffusée sur Internet « vecteur incontournable de l’information médicale sans que la sécurité des internautes soit à ce jour garantie » indique le rapport. « La découverte de toutes les pratiques thérapeutiques proposées sur la toile m’a donné le vertige, commente même le sénateur Jacques Mézard, président de la commission. »

Lors de la conférence de presse, les sénateurs ont particulièrement insistés sur la fasciathérapie, une pratique ésotérique inspirée de l’ostéopathie et des enseignements de Ram Chandra, fondateur de la sectes Shri Ram Chandra Mission (Lire enquête Sciences et Avenir ci-dessous). Ils ont en particulier pointé les faiblesses scientifiques d’un essai clinique mené à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest d’Angers et visant à démontrer l’impact de la faciathérapie sur l’amélioration de la qualité de vie chez des patientes ayant un cancer du sein.

L’enquête du Sénat se conclut par 41 propositions dont la plupart peuvent être mises en œuvre facilement, par de simples ajustements législatifs. Parmi, ces propositions deux sont particulièrement importante. D’abord, l’interdiction d’utiliser le titre de docteurs aux médecins, dentistes et pharmaciens radiés de leur Ordre. En effet, une telle disposition permettrait de mettre un terme à une aberration sémantique, puisque ces praticiens qui n’ont plus le droit d’exercer en raison de fautes graves peuvent encore afficher leur titre de docteur comme argument d’autorité dans l’exercice de leurs pratiques alternatives et pseudo-médicales.

Autre sujet sensible : les diplômes universitaires (DU). Il en existerait plus de 2600 en France, dispensés dans les différentes universités et facultés. Or, les contenus pédagogiques de ces enseignements étant peu ou pas contrôlés, certaines proposent aux étudiants, notamment dans des facultés de médecine, des formations à des pratiques non éprouvées voire à risque de dérives thérapeutiques et/ou sectaires. Les sénateurs proposent donc un encadrement et une évaluation rigoureuse de ces DU.
source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/sante/20130410.OBS7402/la-lutte-contre-la-medecine-esoterique-se-poursuit.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1369

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par anoy le Mer 10 Avr - 18:50

On ferait mieux (pour une fois !) de s'inspirer de l'Afrique...Ou dans les centres hospitaliers , à coté les médecins "normaux" coopèrent avec les "médecins traditionnels" (munis d'une carte officielle..Hée ouii!!),ce qui donne de très bons résultats ,car la médecine "officielle" n'a pas les moyens d'ici..!
Bref , cela éviterait les dérives sectaires...des illuminés!!!
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8010

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par casseron le Mer 10 Avr - 19:40

Ces vieux croûtons sont contre la fasciothérapie. S'ils roupillaient un peu moins, ils sauraient que cette technique est utilisée par le Barça et notamment Messi. Mais ils ont raison, c'est la plus mauvaise équipe du monde ! Même Gignac en a bénéficié à Marseille..

Qui est pour l'euthanasie ciblée ?
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4901

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par Achim le Mer 10 Avr - 20:07


La suffisance de ces vieux mandarins est insupportable ; la fasciathérapie et l'ostéopathie sont des techniques efficaces. Il n'y a que ces vieux nuls pour passer à côté !
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8010

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par casseron le Mer 10 Avr - 20:29

Autre sujet sensible : les diplômes universitaires (DU). Il en existerait plus de 2600 en France, dispensés dans les différentes universités et facultés. Or, les contenus pédagogiques de ces enseignements étant peu ou pas contrôlés, certaines proposent aux étudiants, notamment dans des facultés de médecine, des formations à des pratiques non éprouvées voire à risque de dérives thérapeutiques et/ou sectaire

Voici qui est stupéfiant. Les universités et facultés feraient n'importe quoi. C'est rassurant. Le médecin devra-t-il afficher son cursus près de la sonnette ?
J'ai entendu cet après-midi un autre rapport disant que leur incompétence les poussait à prescrire des tas d'examens aussi inutiles que coûteux. Et ce soir à la télé, j'apprends que les pauvres pharmaciens seront payés pour bien expliquer l'ordonnance aux patients. Peut-être aussi faudrait-il les rémunérer pour traduire l'écriture illisible des médecins ?

Pauvre France.....
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par Macha le Mer 10 Avr - 21:13

oulà, je pense que vous mélangez tout, c'est mon avis du moins.

Tout dépend "qui" pratique ! et "comment il pratique".

En règle générale, "les bons" n'oublient jamais de prévenir qu'il s'agit d'abord une "médecine parallèle" qui ne peut en aucun cas remplacer la médecine officielle, mais au contraire la soutenir et surtout s'associer pour tenter une guérison efficace.

Que vous soyez d'accord ou non, les charlatans pullulent dans ces "domaines" de guérison, pas pour soigner ou soulager mais pour se cumuler un bon petit pactole et ça au détriment des patients.

L'ostéopathe connaît son job. La plupart du temps d'ailleurs c'est tout d'abord un kyné qui a le droit officiellement de pratiquer, mais qui sait manipuler en ressentant mieux les "aspects" du corps et va donc développer cette compétence que d'autre n'ont pas. Raison pour laquelle également et très souvent kyné et ostéo travaillent de concert s'ils n'ont pas ces deux compétences. Et malheureusement c'est bien parce qu'il existe des charlatans que l'ostéopathie n'a pas été reconnue officiellement par le corps médicale. Il en est de même pour la fasciothérapie. Les médecins reconnaissent son efficacité, mais là idem à cause de personnages peu scrupuleux, comme ceux qui y ajoutent une pincée d'ésotérisme et de mystère, cette pratique ne peut pas être reconnue.

Je suis bien entendu favorable à ces pratiques, mais il faut reconnaître honnêtement que ce rapport est assez juste. Et il serait temps d'ailleurs que la médecine, au lieu d'y voir une "concurrence déloyale" se penche sérieusement sur la question et fassent en sorte de mettre en place des cursus adéquates pour permettre une pratique plus encadrer qui éviterait à ces "gourous" peu scrupuleux de pratiquer au détriment d'un patient à qui bien souvent il recommande de cesser un traitement lourd alors que cela s'avère nécessaire. Comme son nom l'indique il s'agit d'une médecine parallèle.

Maintenant, et là aussi je suis d'accord, des médecins abusent de la naïveté de leur patient, en exagérant le nombre d'analyses à effectuer pas vraiment utiles ou à l'inverse ne demandent pas d'analyses suffisantes pour un diagnostic. Mais c'est comme partout, vous avez de bons médecins et des médecins médiocres.

Il ne faut pas trop vite juger ce rapport qui va dans le bon sens à mon avis. Reste à savoir ce qui va en être fait.

avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8010

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par casseron le Mer 10 Avr - 21:39

Macha,

Vraiment tu véhicules des lieux communs d'une autre époque sur l'ostéopathie. L'ostéopathie aurait été bannie à cause des charlatans ?Certaines médecines dites parallèles ne peuvent se substituer à la médecine classique ? Attends d'avoir une bonne sciatique ou de faire une mauvaise chute et tu m'en diras des nouvelles.
Ouvre les yeux bon sang !
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par Macha le Mer 10 Avr - 22:05

Tu as raison Casseron, mais tu devrais plutôt fermer les tiens peut être lirais-tu mieux ce que j'ai écris !!!!!

où ai-je écrit que l'ostéopathie a été bannie ?
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8010

Re: Les sectes à l'hôpital

Message par casseron le Mer 10 Avr - 22:57

Tu as bien écrit à propos de l'ostéopathie :

Les médecins reconnaissent son efficacité, mais là idem à cause de personnages peu scrupuleux, comme ceux qui y ajoutent une pincée d'ésotérisme et de mystère, cette pratique ne peut pas être reconnue.

L'ostéopathie a été reconnue du bout des lèvres il n'y a pas très longtemps, et je pense même que tous les décrets d'application ne sont pas parus. Quant à sa soeur la chiropractie, toujours pas reconnue. Et pourquoi la MGEN ne rembourse-t-elle pas un centime au contraire d'autres mutuelles? Rien à voir avec des charlatans, mais l'aveuglement continue. Bien plus rapide à rembourser le vaccin anti-grippe dont on peut apprécier sur ce forum la merveilleuse efficacité.
Des incapables, il y en a dans tous les corps de métiers. Doit-on fermer toutes les pharmacies à cause du médiator ? Evidemment non. Alors laissons un peu les gens se soigner comme ils l'entendent. Ils se prendront en main et ça coûtera moins cher.
Il est des pays où les "charlatans" collaborent avec la médecine dite officielle. En France, cela semble poser un problème insurmontable. Pourquoi ?

    La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 21:42