Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Calmars géants: de nombreuses légendes mais une seule espèce

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Calmars géants: de nombreuses légendes mais une seule espèce

Message par Schattenjäger le Mer 20 Mar 2013 - 13:27

Calmars géants: de nombreuses légendes mais une seule espèce



Le terrible Kraken scandinave, le monstre marin Scylla qui faillit engloutir Ulysse et celui qui attaqua le Nautilus de Jules Verne appartiendraient à une seule et même espèce, estiment des chercheurs après avoir analysé l'ADN d'une quarantaine de calmars géants de par le monde.

Vedette incontestée des légendes marines depuis l'Antiquité et source d'inspiration inépuisable pour le cinéma, le calmar géant (genre Architeuthis) n'a pourtant été observé dans son habitat naturel qu'en 2004. Et il a fallu attendre l'an dernier pour que sa première vidéo soit diffusée, souligne l'étude, publiée mercredi dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B.

Jusqu'alors, à l'exception de quelques rares spécimens remontés par des chalutiers, cet insaisissable colosse des grands fonds, qu'on ne trouve qu'à plus de 500 mètres sous le niveau de la mer, était essentiellement connu des scientifiques par des restes trouvés dans l'estomac de cachalots et des carcasses flottant sur l'océan ou rejetées sur les plages.

Un grand mystère

Malgré la fascination qu'il exerce sur nous, on connaît encore très peu de choses sur le plus grand des invertébrés. Les spécialistes ignorent par exemple sa durée et son mode de vie. Et la fiction brouille bien souvent les connaissances réellement établies, soulignent les auteurs de l'étude. "Par exemple, même si certains disent que certains spécimens peuvent mesurer jusqu'à 50 mètres au total, une estimation plus réaliste serait de 18 mètres pour les femelles, un tout petit peu moins pour les mâles", écrivent-ils.

De la Floride au Japon Une chose est sûre: à l'exception des régions polaires, on trouve des calmars géants dans toutes les eaux du globe. Il s'agit vraisemblablement de redoutables prédateurs, qui chassent des poissons mais aussi d'autres calmars plus petits, y compris ceux de leur propre espèce, indiquent les chercheurs.

Les plus jeunes des Architeuthis sont eux-mêmes chassés par des dauphins, des poissons ou des oiseaux de mer, mais seuls les gros cétacés peuvent s'attaquer aux calmars géants adultes, en particulier les cachalots qui en consomment de grandes quantités.

Une population importante?

"Il est donc probable (mais pas prouvé) que la population de calmars géants soit importante étant donné qu'elle supporte un tel niveau de prédation", précise l'étude. Le niveau d'activité et le métabolisme des calmars restent plus mystérieux. Certains spécialistes les décrivent comme des prédateurs apathiques préférant prendre leurs proies par surprise tandis que d'autres pensent au contraire qu'ils pratiquent une forme de chasse très dynamique.

Mais le sujet le plus débattu reste la classification de ces géants, leur place au sein de l'arbre des espèces. Avec souvent pour seul fondement le lieu de leur découverte et des restes incomplets (bec, ventouses, tentacules, etc.) régurgités par des cachalots, plus d'une vingtaine d'espèces différentes d'Architeuthis sont décrites à ce jour. Peut-être plus pour très longtemps. Car dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont analysé des empreintes génétiques de 43 calmars géants provenant d'Australie, d'Espagne, de Floride, de Nouvelle-Zélande et du Japon.

"Les données suggèrent fortement qu'il n'existe qu'une seule et unique espèce d'Architeuthis dans le monde", concluent les auteurs. Pourquoi un tel manque de diversité génétique entre des échantillons issus de régions aussi éloignées? Le mythique calmar géant conserve là encore son mystère. Il pourrait s'agir d'une soudaine explosion et expansion d'une communauté de calmars initialement réduite et isolée, peut-être liée à un déclin tout aussi brusque du nombre de cétacés prédateurs. Mais ce mystère "nécessite d'autres études pour être résolu", reconnaissent les auteurs.

Source: 7s7

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Calmars géants: de nombreuses légendes mais une seule espèce

Message par Johnny Guoyot le Mer 20 Mar 2013 - 14:17

AFP : 14 janvier 2003

- Le bateau d'Olivier de Kersauson, qui tente de battre le record du tour du monde à la voile en équipage, a été accroché dans l'Atlantique par un calamar géant à la latitude de Gibraltar.


"J'étais à la barre, j'ai senti des vibrations anormales. C'était trop fort. Nous avons ralenti le bateau. On ne voyait pas bien ce que c'était. On a affalé les voiles, on a sorti les torches, on ne voyait rien, a raconté lundi le skipper. Didier Ragault (un des deux seconds) est descendu dans l'habitacle pour chercher à comprendre de l'intérieur ce qui se passait. D'un seul coup il a vu quelque chose qui bougeait. C'étaient des tentacules."

"Ca tirait super-fort. On a fait de l'eau vers le roulement, a poursuivi Olivier de Kersauson. Quand nous nous sommes arrêtés, les tentacules se sont décrochées. On l'a vu à l'arrière du bateau, il était énorme. Cela fait quarante ans que je navigue, je n'avais jamais vu ça. J'en ai entendu parler. Tous les marins ont entendu ce genre d'histoires. Du temps où je naviguais avec Eric Tabarly et Alain Colas on en parlait et on se disait qu'il devait falloir y aller à coup de hache."

"Lorsque je suis descendu, a de son côté expliqué Didier Ragault, j'ai vu une tentacule par le hublot de l'avant. Elle était plus grosse que la section de mon bras avec le ciré. Je me suis dit que ce devait être énorme. J'ai de suite pensé aux dégâts que cela pouvait causer. Ensuite une fois remonté et lorsqu'il s'est décroché et que je l'ai vu à l'arrière, il devait faire 7, 8 ou 9 mètres. Je n'en avais jamais vu un."





___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc 2017 - 21:48