Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

QUAND LES UFOLOGUES SONT PRIS AU SÉRIEUX

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

QUAND LES UFOLOGUES SONT PRIS AU SÉRIEUX

Message par Robot U&P le Mar 5 Aoû - 11:46

les phénomènes aérospatiaux non identifiés intéressent la défense


L’ « AR14 », la branche régionale lyonnaise de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale recevait en février dernier Jean-Pierre TROADEC * pour une intervention « Objets volants non identifiés, les rapports officiels », dans l’enceinte du Cercle Mixte de la garnison

Extrait du rapport de la base aérienne de Drachenbronn (Est de la France). Un radar militaire enregistre durant 3 mn le passage d’un phénomène non identifié, corroboré par un témoin au sol, le 6 août 1998. Doc militaire de Lyon, quartier Général Frère.



Source : Gérard lebat (texte remanié)


Une soixantaine de membres de l’IHEDN, uniquement sur réservation, assistait à ce déjeuner/conférence, accompagné d’une projection de documents, pour certains inédits.

Parmi les auditeurs présents de l’IHEDN se trouvaient des représentants du CNRS, de l’Ecole centrale de Lyon, du Haut comité français pour la défense civile, des militaires de hauts rangs et un certain nombre de personnes issues du monde politique et des corps constitués Le Président de l’IHEDN Lyon étant lui-même attaché à la Mission Sécurité Globale, auprès du Maire de Lyon.

Au nombre des invités figurait un Général de l’Armée de l’air, qui un moment fut le supérieur hiérarchique de plusieurs des rédacteurs militaires du rapport Cométa et qui par là même, confirma le sérieux du document.
Plusieurs témoins, membres de l’IHEDN donnèrent quelques détails sur plusieurs observations militaires et civiles dont ils avaient été les observateurs. Un Général, pilote de chasse, souligna même « J’ai plusieurs fois en vol de mission été témoin de phénomènes vraiment très étranges. Pour la plupart des cas une explication existait, mais je reste convaincu que dans le dossier ovni existe un corpus de cas sur lequel véritablement il y a une énigme. Ces cas sont très rares, mais j’affirme qu’ils existent ».

J.P. TROADEC a rappelé la part que l’IHEDN avait joué dans l’approche officielle du phénomène ovni, au travers du rapport Cométa, mais aussi dès 1976 avec la rédaction d’un premier document « Rapport sur les phénomènes aériens non identifiés », étude présidée par le Général Jacques RICHARD et qui disait en substance «…Il y a un problème OVNI……la masse énorme des témoignages représente à elle seule un fait dont il est impossible de ne pas tenir compte… ».

Le rapport de 1995 de la Direction du Renseignement Militaire fut également abordé : « Implication militaires du phénomène des ovnis ». Ses conclusions étaient nettes : « Il serait dangereux de nier les témoignages (ovnis) sous prétexte qu’ils se rapportent à des choses apparemment extraordinaires… ».
Pour mémoire : l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale -IHEDN - est placé sous l’autorité du Premier ministre, responsable de la Défense nationale aux termes de la Constitution, par l’intermédiaire du Secrétaire général de la défense nationale (SGDN).

L’IHEDN a été créé par décret constitutif du 30 janvier 1949 pour préparer des hauts fonctionnaires, des officiers généraux ou supérieurs et des personnes particulièrement qualifiées au point de vue économique et social, à tenir les emplois les plus élevés dans les organismes chargés de la préparation et de la conduite de la guerre via des formations et études.

La mission de l’IHEDN est d’aider les cadres de la nation à se forger une perception de la défense, de développer une sensibilité à ses enjeux, de contribuer à l’acquisition de la culture de défense.
Comme le veut sa vocation, l’IHEDN est doté d’une structure mixte, à la fois civile et militaire. Il est dirigé par un officier général ou par un haut fonctionnaire de rang équivalent, assisté d’un directeur adjoint. L’encadrement est constitué de personnels civils et militaires recherchés pour leur compétence dans les domaines diplomatique, civil, militaire, économique, scientifique et technique.

* Jean-Pierre TROADEC est Directeur de Cabinet et de la Communication, également journaliste politique et économique. Il est l’auteur d’un grand nombre d’articles et du livre « Les Ovni », avec Michel DORIER, publié aux Presses Universitaires de France, dans la collection Que Sais-je ?

Source : Gérard Lebat
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 11:56