Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'art délicat du chatiment antique

Partagez
avatar
Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8569

L'art délicat du chatiment antique

Message par Johnny Guoyot le Sam 2 Mar - 17:14

Le titre du dernier livre du philologue Cornelius Hartz, "Tatort Antike", s’inspire de la série policière Tatort (qui signifie en français "Le lieu du crime"), monument populaire de la télévision allemande produit sans discontinuer depuis 1970. Ce Tatort antique se présente comme une compilation des "plus célèbres affaires criminelles de l’Antiquité", où se côtoient entre autres les figures de Néron, Commode, et Ramsès III. Le livre, non content de relater ces grands crimes de l’Histoire, offre aussi un portait de la justice de ces civilisations et de leur conception parfois gratinée de la peine judiciaire.Ainsi, les Grecs n’hésitaient pas à obliger les condamnés à mort à exécuter eux-mêmes la sentence fatale. On en retient évidemment l’exemple le plus connu, à savoir le procès de Socrate, relaté par son disciple Platon dans l’Apologie de Socrate et le Phédon, et qui conduisit le philosophe à boire un verre de jus de ciguë. Hartz décrit par le menu l’effet de ce poison qui paralyse le corps à partir des jambes et remonte peu à peu jusqu’aux poumons, laissant le condamné pleinement conscient de son calvaire jusqu’à son asphyxie.



(Jacques-Louis David, La Mort de Socrate, 1787)


Le sadisme de certaines punitions se doublait parfois d’un sens de la créativité assez morbide, comme en témoigne la peine réservée aux individus coupables d’adultères. On leur introduisait à cette occasion un gros radis dans le rectum (Georges Brassens en son temps avait consacré une de ses chansons à ce radis) et on leur brûlait les poils pubiens. Quant aux femmes soupçonnées d’être magiciennes ou sorcières, elles étaient couramment dépecées à coups de tessons de bouteilles.De leur côté, les Romains ne manquaient pas non plus d’originalité. L’auteur évoque ainsi le "supplice du sac" qui punissait les coupables de meurtre sur un parent. Ils étaient ainsi enfermés dans un sac en compagnie de serpents et de chiens puis jetés à l’eau où ils mourraient noyés.Mais pour Cornelius Hartz, la palme de l’inventivité revenait sans doute aux Perses et à leurs supplices. Il prend l’exemple du jugement de Sisamnès par le roi tyran Cambyse II en 530 avant notre ère. Sisamnès était un juge perse soupçonné de manquement à sa fonction par corruption : il fut écorché vif par le roi et sa peau fut tendue et exposée aux yeux de tous sur son siège de juré en guise d’avertissement.





(Gérard David, Le Jugement de Cambyse : Le Supplice, 1498)


De telles punitions n’étaient pas rares en ce temps-là, la société perse se distinguant parfois par ses mœurs très violentes. Ainsi, quand un Perse était convaincu d’être un rebelle, il devait passer plusieurs semaines dans un tonneau étanche, coupé du monde et uniquement nourri par ses geôliers. Il finissait généralement par pourrir en baignant dans son urine et ses excréments…

Hartz Cornelius, "Tatort Antike", éditions Philip von Zabern, 144 p.


http://fluctuat.premiere.fr/Livres/News/L-art-delicat-du-chatiment-antique-3683998


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: L'art délicat du chatiment antique

Message par FLAM le Sam 2 Mar - 17:50

Quelle horreur ! pale


___________________



anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1399

Re: L'art délicat du chatiment antique

Message par anoy le Sam 2 Mar - 19:06

Le grand coeur de l'homme... affraid
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 15:43