Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

» Un(e) orb met en fuite un renard
Aujourd'hui à 15:47 par Nicolas Eymerich

» Virgin Galactic
Hier à 20:46 par casseron

» La fameuse question existentielle ...
Dim 16 Déc - 20:20 par casseron

» Après la Chine ... Israël !
Dim 16 Déc - 19:26 par Charlie

» La Chine envoie un rover sur la face cachée de la Lune
Ven 14 Déc - 0:10 par anoy

» PENURIE DE LANTERNES
Jeu 13 Déc - 22:31 par Franck1973

» Deux vidéos qui m'interpellent
Jeu 13 Déc - 18:35 par Mulder26

» Roswell vu par un non ufologue
Jeu 13 Déc - 18:33 par Mulder26

» CA POURRAIT FAIRE DU BRUIT !
Lun 10 Déc - 18:45 par anoy

» Une bière...spéciale
Dim 9 Déc - 6:39 par Mulder26


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Torturer à l’Antique Supplices, peines et châtiments en Grèce et à Rome

Partagez
avatar
Schattenjäger
Webmaster
Webmaster

Nombre de messages : 32151

Torturer à l’Antique Supplices, peines et châtiments en Grèce et à Rome

Message par Schattenjäger le Mar 19 Fév - 18:24

Torturer à l’Antique Supplices, peines et châtiments en Grèce et à Rome



Présentation de l’éditeur :

Amputer, bastonner, décapiter, ébouillanter, lapider, scier: les punitions infligées dans l’Antiquité sont parfois (lugubrement) banales, mais les Grecs et les Romains ont aussi su faire preuve d’une grande ingéniosité. Phalaris, tyran de Sicile, fait rôtir ses victimes dans un taureau de bronze qui transforme les hurlements des malheureux en mugissements désespérés; le Romain Védius Pollion se sert de ses esclaves maladroits comme d’un pâture pour son vivier de murènes.

Quant aux coupables d’adultère, punis à l’aide d’un raifort, d’un poisson ou bien exhibés sur un âne, ils pâtissent de l’imagination des Anciens. Les châtiments divins sont plus extraordinaires encore: Marsyas est écorché vif par Apollon et Érysichthon, frappé d’une faim insatiable, en est réduit à dévorer ses propres membres.

C’est en une visite guidée de ce petit musée des horreurs que consiste ce livre, à travers plus d’une centaine de textes en traduction, sans négliger cependant d’explorer, derrière d’effrayantes anecdotes, les ressorts profonds qui expliquent la violence de la répression: en somme, pourquoi sévir ?

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 18 Déc - 16:17