Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

A la recherche du continent perdu

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

A la recherche du continent perdu

Message par Apollyôn le Lun 18 Fév - 18:51

Éparpillés dans le monde, une multitude de découvertes et d’indices attestent sans l’ombre d’un doute, de l’existence d’une civilisation antédiluvienne possédant des technologies rivalisant avec les nôtres. Malgré les efforts considérables engagés, pour tenter de dissimuler ou d’ignorer les quelques vestiges d’une histoire qui dérange les créateurs de l’histoire officielle de nos origines, il semble de plus en plus logique que la plupart des civilisations, comme Sumer, l’Egypte ou les Mayas, ne soient pas parties de rien, mais se soient inspirées d’une civilisation antérieure très avancée.

Cela supposerait également que nous ne suivions pas forcément une évolution constante du progrès, contrairement à ce que nous enseigne la science, mais que l’humanité pourrait avoir des phases de régression voir même de recommencement. Cela parait tellement évident que l’on se demande pourquoi les archéologues officiels sont complètement braqués sur une théorie constante de l’évolution humaine, fixant l’apparition des premières civilisations vers 3 500 avant JC.

La raison en est évidente ; ils n’ont tout simplement pas retrouvé les vestiges d’autres civilisations datant d’avant.

Nous sommes forcés d’admettre que la disparition d’une civilisation aussi avancée que la nôtre, laisserait obligatoirement de nombreuses traces, et pas seulement quelques indices fragmentaires et énigmatiques. A moins que nous ne cherchions pas au bon endroit.

Les légendes du monde entier parlent d’une civilisation qui aurait été engloutie par les flots. On parle d’un continent entier « Mu » qui aurait sombré dans l’océan. Mais comment peut-on perdre les traces d’un continent ? Il ne faut pas oublier que nous disposons à notre époque de satellites capables de voir la géologie des fonds sous-marins de toute la planète. Mais toujours pas de trace d’un éventuel continent perdu, pas même les traces d’un effondrement quelconque. C’est tout de même très curieux !
la suite : http://investigationsoanisetoceanographiee.wordpress.com/2013/02/18/a-la-recherche-du-continent-perdu/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1398

Re: A la recherche du continent perdu

Message par anoy le Lun 18 Fév - 20:17

Article très intéressant
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: A la recherche du continent perdu

Message par Macha le Lun 18 Fév - 21:14

L'article est intéressant en effet.
Que des civilisations dites "antédiluviennes" qui connaissaient des technologies plus avancées que la nôtre, aient pu exister, là je pense que c'est plus difficile à admettre dans la mesure où aucune preuve n'a été découverte.
L'ancien continent, les continents ont débuté leur dérive vers 160 millions d'années, et je doute que nous retrouvions des traces de civilisations puisque l'homme n'était pas encore là !

Cela supposerait également que nous ne suivions pas forcément une évolution constante du progrès, contrairement à ce que nous enseigne la science, mais que l’humanité pourrait avoir des phases de régression voir même de recommencement. Cela parait tellement évident que l’on se demande pourquoi les archéologues officiels sont complètement braqués sur une théorie constante de l’évolution humaine, fixant l’apparition des premières civilisations vers 3 500 avant JC.

Et contrairement à ce que dit l'article, les plus anciennes civilisations datent de 8000 ans avt-JC et pas de 3500 ans et je pense perso, que l'archéologie démontrera qu'elles sont encore bien plus anciennes. Il suffit de voir les avancées pour les civilisations de l'Indus où des découvertes surprenantes ont été faites.

Je suis complètement d'accord avec cette phrase "mais que l’humanité pourrait avoir des phases de régression voir même de recommencement."

Quant aux mythes de cités englouties, il s'agit certainement de "faits très anciens" colportés et modifiés au gré des époques par la tradition orale au travers de légendes. C'est le cas par exemple pour ce fleuve indien décrit dans les védas, et dont on a retrouvé la trace.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: A la recherche du continent perdu

Message par casseron le Lun 18 Fév - 21:44

Mais si Macha, des preuves viennent étayer cette idée de civilisations disparues. Ne parlons pas des artéfacts qui font polémique, mais des cartes géographiques, tout à fait réelles et totalement anachroniques.
Quant à la pangée et la dérive des continents, ceci n'a jamais été prouvé. Cette dernière a été inventée pour expliquer les glaciations mais ne tient pas debout.
Les civilisations ont disparu bêtement, balayées par des cataclysmes cosmiques. Ce qui arrivera encore, inéluctablement.
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: A la recherche du continent perdu

Message par canon le Mer 20 Fév - 18:29

salut macha,

connais tu les pierres gravées d'ica ?

le traces de pas fossiles de la glein rose river ( usa)?

les artefacts " antichronologiques " ?

l'homme ( bien que se mot merite une nouvelle definition) a existé sur terre il y a au moins 300 millions d'années. et non pas 4 ou 5 millions d'années pour les premiers hominidés.

ceci n'a rien a voir avec les extraterrestres, juste l'histoire de la terre........
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: A la recherche du continent perdu

Message par OLOVNI le Mer 20 Fév - 19:11

Si l 'homme a existé il y a 300 millions d 'années, alors, pourquoi pas les autres mammifères aussi ....?
Pourtant ,de cette période, on en a jamais retrouvé de restes non plus, que je sache ( sachant que je ne sais pas tout , bien entendu ).
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: A la recherche du continent perdu

Message par casseron le Mer 20 Fév - 19:41

Mais si OLOVNI, on a retrouvé des mammifères anciens, même qu'ils étaient mélangés avec les dinosaures-oh l'hérésie" !

la preuve est ici :

http://dinonews.net/dossiers/gisements/cherves.php
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: A la recherche du continent perdu

Message par OLOVNI le Mer 20 Fév - 21:06

@ casseron

Très interessant!
je connaissais l 'existence de ce site exeptionnel , mais pas qu 'on y avait trouvé des fossiles De petits mammifères ..., petits, certes.... mais, bon, si ce sont des mammifères ...... study
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: A la recherche du continent perdu

Message par Caribou le Mer 20 Fév - 21:53

on a retrouvé des mammifères anciens, même qu'ils étaient mélangés avec les dinosaures-oh l'hérésie" !

Il n'y a rien d’hérétique à cela, c'est retrouver des fossiles humains avec des dinosaures qui serait hérétique.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: A la recherche du continent perdu

Message par OLOVNI le Mer 20 Fév - 22:25

l' idée communément admise étant tout de même que les mammifères doivent leur apparition à la disparition des dinosaures
Mais après tout , il n ' y a rien de si extraordinaire de penser qu 'une cohabitation a pu avoir lieu entre les premières espèces de mammifère et les dinosaures.
Ce que je voulais dire , c 'est que si l 'homme existait, alors pourquoi pas tout ce qui lui est contemporain :

Des vaches , des poules , des cochons, des éléphants , des girafes etc....

On peut toujours invoquer de très faibles populations humaines pour expliquer l 'absence de découverte fossiles de ces époques
Mais la donne n 'est plus la même si on y rajoute toutes les autres espèces animales d' aujourd'hui
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: A la recherche du continent perdu

Message par Caribou le Mer 20 Fév - 22:37

l' idée communément admise étant tout de même que les mammifères doivent leur apparition à la disparition des dinosaures


Non ils leur doivent leur émancipation, les mammifères existaient déjà, la mort massive des dinosaures a laissé de nombreuses nichse écologiques vacantes, qui ont été comblé en grande partie par les mammifères.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: A la recherche du continent perdu

Message par OLOVNI le Mer 20 Fév - 23:29

@ paf

Non
ils leur doivent leur émancipation, les mammifères existaient déjà, la
mort massive des dinosaures a laissé de nombreuses nichse écologiques
vacantes, qui ont été comblé en grande partie par les mammifères.

Bon rectificatif
çà me parait logique , il n 'y a donc rien d 'extraordinaire de retrouver ces petits mammifères dans les mêmes couches

Mais ce n 'était pas là , ma vrai question
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: A la recherche du continent perdu

Message par Caribou le Mer 20 Fév - 23:48

Oui OLOVNI je repondais surtout a l interogation sur la cohabitation mammifères/grands reptiles.

Sinon on ne retrouvera pas de fossile de charolaise datant de 300 millions d'années ^^.
Ce que je veux dire c'est que de la meme façon que l'homme d'il y a 300 M 4 d'années est très différent de l'homme moderne les animaux eux aussi ont évolué.
On a retrouvé des espèces ressemblant à des facochers qui sont surement les ancetres de nos cochons, tout comme on a retrouvé des sortes de bufles, l'elephant lui a un ancetre qui ressemble plus a un hippopotame avec une courte trompe. la girafe à un cheval/antilope etc...

Il ne faut pas tomber dans le piège de chercher quelque chose qui n'existait pas encore.


Dernière édition par PAFleKaribou le Jeu 21 Fév - 1:40, édité 1 fois
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: A la recherche du continent perdu

Message par OLOVNI le Jeu 21 Fév - 1:13

Je vais tâcher d 'être un peu plus clair :

Ceux qui prétende que l 'homme existait il y a 300 millions d 'années ne peuvent pas croire à la théorie de l 'évolution .
Ou alors , ils considèrent qu 'il y a un éternel recommencement de cycles d 'évolution
On retrouve des artefacts, des empreintes de ces périodes , ok ...
Mais pourquoi ne trouve ton pas de restes fossilisés de ces humains ?
Parce que ils étaient rares et on est pas tombé dessus,allez vous me dire

On considère donc, que l 'homme est apparu d 'un coup de baguette magique.....
Pourquoi les animaux d ' aujourd'hui n 'auraient ils pas été "créés "de la même façon ?
Les restes de ceux ci devraient être trouvés, car du coup, beaucoup plus nombreux que les seuls restes d 'homme (moderne de 300 millions d 'années , puisqu'il fabrique des objets )
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: A la recherche du continent perdu

Message par Caribou le Jeu 21 Fév - 1:49

Oui bien sur ces histoires d'humain de 300 millions d'années sont des délires, il faut avoir une haine profonde pour le bon sens pour proclamer de telles inepties ...

Après on pourrait penser que l’Évolution de la vie à été plus chaotique que ce qu'on se l'imagine. Peut être qu'une forme de vie évolué est apparue sur Terre mais qu'un cataclysme a provoqué un 'reboot' est que l’Évolution est repartie de zero ou presque. Mais si une forme d'intelligence comparable a la notre a existé jadis, ces etres n’étaient assurément pas humain....
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: A la recherche du continent perdu

Message par casseron le Jeu 21 Fév - 8:10

Il faudrait accorder les violons de la paléontologie. Pour certains, la cohabitation dinosaures-mammifères est impossible. Pour d'autres, elle est réelle, mais s'agissant de mammifères à peine visibles. A Cherves, ils ne sont pas si petits que cela et maintenus sous l'éteignoir assez longtemps car fort gênant pour les théories en cours à l'époque (pas si lointaine).
Alors, un coup oui, un coup non.
Si 300 millions d'âge pour l'homme est un défi au bon sens, alors il faut revoir les datations. Mais ne confond-on pas le contenu et le contenant, donnant l'âge du contenant au contenu ? Si à Bordeaux on met du vin de 2012 dans une bouteille de 1960, le millésime est-il 1960 ? Si oui, on mérite la prison. Pas les paléontologues...
avatar
Thierry du Languedoc
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 397

Re: A la recherche du continent perdu

Message par Thierry du Languedoc le Sam 23 Fév - 11:07


Les violons de la paléontologie sont accordés me semble-t-il: mammifères et dinosaures sont apparus à la même époque mais pendant 160 millions d'années, les "terribles lézards" ont été la forme de vie dominante sur le planète. La crise biotique d'il y a 65 millions d'années met un terme à ce règne et laisse la porte ouverte à une autre espèce qui va devenir dominante, celle des mammifères.
Si la théorie de la dérive des continents imaginée par Wegener peut être contestée, tous les indices (cartographiques, géologiques, fossiles...) indiquent qu'elle a bien eu lieu. A l'inverse, aucune autre théorie ne répond aussi bien à la situation existante. En gros, si cela a la couleur de l'eau, l'odeur de l'eau, la texture de l'eau, le goût de l'eau..., c'est de l'eau jusqu'à preuve du contraire.
De même, cette théorie n'a pas été créée pour expliquer "la glaciation" mais pour expliquer la correspondance des tracés de certains littoraux de part et d'autre des mers et océans. Le fait que cela cadre avec les traces laissés par les différentes grandes glaciations (7 de mémoire mais à vérifier) est un indice de plus en faveur de la théorie de la dérive des continents.
Bref, je rejoins Macha dans son texte du 18/02. Sur l'apparition de l'homme aussi d'ailleurs. Notre espèce en tant qu'Homo Sapiens-sapiens a 200 000 ans. En regardant plus loin, on ne peut nous qualifier d' "hommes" que depuis 5 millions d'années (environ).
A+


___________________


Thierry
http://lecercle-leblog.over-blog.com/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 21:40