Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Lumières sur le lien entre les taches solaires et le climat terrestre

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Lumières sur le lien entre les taches solaires et le climat terrestre

Message par Macha le Dim 20 Jan - 10:57

Dans son rapport tout juste publié, le Conseil national de recherches Canada apporte quelques lumières sur le rôle de l'activité solaire dans le climat terrestre. Si les variations de l'énergie solaire influent clairement sur la dynamique du climat, elles ne sont en rien responsables du réchauffement climatique actuel.

Le rayonnement solaire est la principale source de chaleur sur Terre. Mais le Soleil est une étoile assez particulière. C'est l'une des rares dont la luminosité, la taille et les explosions sont relativement constantes. La luminosité de l'astre ne varie que de 0,1 % au cours d'un cycle de 11 ans. Toutefois, cette variation aussi infime soit-elle peut avoir un effet significatif sur le climat terrestre.

Le 8 janvier 2013, le Conseil national de recherches Canada (CNRC) a publié un rapport détaillant quelques impacts que peut avoir l'activité solaire sur le climat de notre planète. L'interaction entre le rayonnement solaire et la Terre est complexe, car elle fait intervenir de nombreuses disciplines scientifiques. Pour comprendre comment l'énergie solaire impacte le climat, il faut prendre en compte la physique des plasmas, la chimie atmosphérique, la mécanique des fluides et la physique des particules. Dans son rapport, le CNRC propose un bilan des expertises de différentes équipes qui permettent d'encadrer le problème.


Le suivi, tous les six mois, de la montée du niveau de l'activité solaire depuis que la première
mission a commencé à produire des images cohérentes, en mai 2010. La période de maximum
solaire est prévue en 2013. Les images ont été prises à une longueur d'onde de 17,1 nm,
dans l'ultraviolet. © SDO, Goddard Space Flight Center


Les pics d'activité solaire ont un impact sur l'ozone

Le chercheur Greg Kopp, du laboratoire de physique de l'atmosphère et de l'espace de l'université du Colorado, explique dans le rapport que même une augmentation du rayonnement solaire incident de 0,1 % est importante. Elle apporte plus d'énergie que toutes les autres sources confondues (la radioactivité naturelle du noyau terrestre par exemple).

Il faut bien comprendre que les 0,1 % caractérisent le spectre global du Soleil, c'est-à-dire toutes les longueurs d'onde qu'il contient. Mais durant les pics d'activité solaire, l'étoile émet 10 fois plus d'ultraviolets qu'en moyenne. Les émissions dans cette bande spectrale en particulier peuvent fortement affecter la chimie et la température de l'atmosphère.

La couche d'ozone stratosphérique protège la surface terrestre des rayons ultraviolets (ou UV), dangereux pour tout être vivant de notre planète. Les particules énergétiques du Soleil créent des oxydes d'azote qui, émis en masse durant les pics d'activité solaire, peuvent réduire le taux d'ozone de quelques %. Ainsi, lorsque le soleil traverse un pic d'activité, plus de rayons UV atteignent la surface de la Terre et réchauffent l'atmosphère.

Suite de l'article : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/lumieres-sur-le-lien-entre-les-taches-solaires-et-le-climat-terrestre_44080/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 18 Aoû - 5:04