Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Pourquoi baleines et dauphins s'échouent en nombre

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Pourquoi baleines et dauphins s'échouent en nombre

Message par Apollyôn le Dim 6 Jan - 13:06

On ne dit pas « échouage » (qui est un acte volontaire), mais « échouement » (un accident). « Mais bon... c'est rentré dans l'usage commun », philosophe Sami Hassani, responsable des laboratoires d'études d'Océanopolis, à Brest. Il est l'un des meilleurs spécialistes européens de ce phénomène observé sur tout le littoral français.
L'hiver s'accompagne souvent de violents coups de tabac, très rapprochés. Les vents portants de sud-ouest ont rabattu sur la façade atlantique les corps d'animaux « morts de maladie ou de vieillesse. Nous finissons l'année 2012 avec le même nombre que d'habitude » : entre 150 à 200 mammifères échoués, de la baie du Mont-Saint-Michel jusqu'à l'estuaire de la Loire.

Le bruit et le plastique

Depuis plusieurs années, les scientifiques observent « un net accroissement d'animaux morts après des captures accidentelles » dans des engins de pêche. Avec des pics en février-mars. « Marsouins, voire dauphins, sont piégés au moment de la pose ou de la remontée des filets calés au fond. » De même, les chaluts pélagiques (pour le maquereau, l'anchois, le bar) peuvent être meurtriers pour les dauphins. « 200 animaux étaient morts en trois semaines, en 1997. » Depuis, « nous travaillons avec les pêcheurs, conscients du problème ». Des tests sont en cours, utilisant « notamment des répulsifs ».

La pêche, mais aussi les nuisances sonores. À commencer par « le harcèlement » des voiliers et jets-skis dans les zones côtières ou les archipels. Plus rares, « les recherches sismiques ou pétrolières », avec leurs canons à air comprimé, « sèment la panique, voire provoquent des lésions mortelles. » Sami Hassani travaille « sur un protocole. Avec les professionnels, nous cherchons à limiter la casse, en effarouchant au préalable les animaux ».

La Marine nationale et l'Otan font de même pour leurs sonars à très basse fréquence utilisés par les sous-marins : « Ils paniquent les grands cétacés qui remontent alors trop vite en surface et meurent d'embolie gazeuse. » Comme les plongeurs qui ne respectent pas les paliers de décompression...

Restent les déchets plastiques. S'ils affectent surtout « les tortues marines », les microdéchets semblent également « avoir des impacts à long terme sur le métabolisme des cétacés ». Et puis, enfin, toutes les pollutions chimiques diffuses. Grâce aux prélèvements effectués sur les cadavres échoués, le biologiste constate « la présence, à des taux très élevés, de PCB ou de DTT ». Ces produits sont proscrits, « mais leurs effets demeurent, hélas, toujours très présents ». Certains fabricants, cyniques, continuent à les écouler « en Afrique... »
source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Pourquoi-baleines-et-dauphins-s-echouent-en-nombre-_3636-2149988_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_ouest-france&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû - 14:44