Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Des termites chercheurs d’or

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Des termites chercheurs d’or

Message par Apollyôn le Dim 16 Déc - 19:42

Termite rime bien souvent avec parasite. Le nom de cet insecte grand amateur de bois est en effet volontiers accolé aux dommages qu'il inflige aux charpentes et parquets, au point que, dans certains départements, sa recherche fait désormais partie des diagnostics obligatoires au moment de la vente d'un bien immobilier. Mais le termite peut aussi avoir de bons côtés, comme vient de le révéler une étude australienne publiée dans le dernier numéro de la revue Geochemistry : Exploration, Environment, Analysis.

Que ce soit dans la savane africaine ou dans les zones arides de l'Australie, les termites nettoient et digèrent les débris végétaux. Ils ont la capacité de creuser dans le sous-sol et les chercheurs savent depuis longtemps que, au terme de leurs pérégrinations souterraines, ils rapportent avec eux dans la termitière un certain nombre de particules minérales. Ces particules finissent donc par se concentrer dans la construction ou à son immédiate proximité. Certains animaux comme les éléphants ne s'y trompent d'ailleurs pas, qui viennent littéralement manger de la termitière pour y trouver leur dose de sels minéraux (sodium, phosphore, calcium, zinc...). Depuis plusieurs décennies a émergé l'idée de se servir de ces édifices (et de leurs habitants) comme d'outils de prospection pour différents minerais.

La question s'est évidemment posée de savoir si l'or faisait partie des éléments que les termites explorateurs remontaient à la surface. Une question d'autant plus importante en Australie que le pays, un des principaux producteurs d'or de la planète, est connu pour posséder les plus grandes réserves mondiales de ce métal précieux. Cependant, comme l'explique un des trois auteurs de cette étude, Aaron Stewart, chercheur au Csiro (l'équivalent australien du CNRS), la prospection est de plus en plus difficile, "parce que la majeure partie du paysage australien est recouverte d'une couche de matériau issu de l'érosion qui masque ce que l'on peut trouver plus profondément dans le sous-sol". Il reste évidemment l'option du forage systématique, mais elle s'avère fort coûteuse sur les grandes superficies d'un pays-continent comme l'Australie. D'où l'idée de vérifier, sur un gisement connu situé au beau milieu de l'Etat d'Australie-Occidentale, si les termites pouvait être utiles.

Pour ce faire, ces chercheurs ont prélevé des échantillons dans 22 termitières disposées le long d'une ligne d'un kilomètre traversant de part en part le gisement. A chaque fois, ils ont pris un morceau du sommet de la termitière, un échantillon au niveau du sol à l'intérieur de la construction, un peu de sol à un mètre du "nid" et un autre échantillon à plus de 5 mètres. Et ils ont recherché les variations de concentration pour une soixantaine d'éléments. Pour certains, rien de notable n'est ressorti. Mais pour l'or, le fameux or, le précieux or, il y avait une anomalie : les concentrations étaient nettement plus importantes dans la termitière ou près d'elle qu'à quelques mètres.

Bien sûr il ne s'agit là que de quantités infinitésimales (quelques parties par milliard) et il n'est pas question de se mettre à défoncer toutes les termitières pour récupérer les quelques particules d'or qui pourraient s'y trouver. Mais ce travail montre qu'en servant à la fois de "concentrateurs" et de révélateurs du sous-sol, les termites et leurs constructions peuvent servir d'auxiliaires aux chercheurs d'or. Les utiliser présenterait un avantage en termes de coût et, en limitant les forages, préserverait davantage l'environnement. A condition toutefois que la couche de sol entre la surface et le début du gisement ne soit pas trop épaisse. L'étude a en effet mis en évidence que, même s'il leur arrive de descendre assez profondément sous terre, les insectes ne remontent à la surface que du matériel provenant des 4 derniers mètres.
source : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/12/13/des-termites-chercheurs-d-or-entomologie/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 13:08