Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Apollyôn le Sam 8 Déc - 14:16

Ils s'appellent martins-pêcheurs, cormorans, fous de Bassan, manchots, pélicans, macareux, etc. Tous ces oiseaux ont en commun de franchir l'interface air-eau pour attraper leurs proies, des poissons. Mais l'on n'a pas vraiment l'habitude de voir des poissons leur rendre la pareille, surtout en eau douce (en mer, certaines espèces de requins mettent des volatiles à leur menu). C'est pourtant ce qui se passe dans le Tarn – la rivière – depuis peu, où des poissons, des silures, se sont mis à chasser le pigeon, ainsi que le relate une étude française publiée ce mercredi 5 décembre par PLoS ONE. Comme me l'a expliqué un des auteurs de cet article, Frédéric Santoul, du Laboratoire Ecologie fonctionnelle et Développement, "des pêcheurs nous ont signalé ce comportement et nous avons voulu vérifier s'il était anecdotique ou pas". Précisons que ce chercheur travaille sur l'influence que peuvent avoir des espèces récemment introduites sur leur nouveau milieu et que le silure glane, dont il est question dans l'étude et qui est le plus gros poisson d'eau douce d'Europe, n'est arrivé dans le Tarn qu'en 1983.

Du juin à octobre 2011, l'équipe scientifique a dressé un poste de surveillance depuis un pont sur le Tarn, à Albi. Le site était intéressant car il surplombait une petite île caillouteuse au bord de laquelle les pigeons se regroupaient pour boire et faire un brin de toilette. Au cours des 24 séances d'observation de trois heures chacune, les chercheurs ont comptabilisé 54 attaques dont 15 ont été couronnées de succès. Curieusement, les silures ne s'en prenaient pas aux pigeons immobiles, sans doute parce qu'ils ne se servaient pas d'indices visuels pour les repérer mais plutôt des vibrations de l'eau que les oiseaux produisaient en y bougeant. Pour se saisir de leur proie, les poissons jaillissaient brièvement hors de l'eau dans des attaques-éclairs. Certains n'hésitaient pas à sortir plus de la moitié de leur corps de la rivière et à s'échouer sur les cailloux de la rive, imitant sans le savoir ces orques qui se jettent sur les plages pour attraper des phoques. Il leur fallait ensuite se tortiller pour retourner dans l'eau, avec ou sans prise. Vous pouvez voir, sur la vidéo ci-dessous, quelques-unes de ces attaques, réussies ou ratées.



En prélevant des tissus sur les silures ainsi que sur leurs proies potentielles (autres poissons et pigeons) et en effectuant des analyses isotopiques, les chercheurs ont estimé que si certains silures s'abstenaient de manger de l'oiseau, d'autres s'étaient spécialisés dans ce nouveau type de chasse puisque, pour eux, le pigeon représentait près de 80 % de leur régime alimentaire ! Comme l'explique Frédéric Santoul, les chercheurs ont été doublement étonnés : d'une part, "ces silures ne s'intéressaient plus à leurs proies habituelles, chevesnes et barbeaux, qui pouvaient passer assez près d'eux sans que cela déclenche la moindre attaque", et, d'autre part, "ce comportement implique un bouleversement du rythme d'activité des silures, qui sont des animaux lucifuges". D'ordinaire, ces gros poissons passent plutôt la journée au calme, au fond de la rivière, et se mettent à chasser à la tombée du soleil. En choisissant le pigeon comme proie, ils ont dû calquer leur rythme de vie sur celui, diurne, de l'oiseau.

Pour le moment, les auteurs de l'étude ignorent la raison de ce nouveau comportement de prédation. Selon Frédéric Santoul, "on n'a pas constaté de tendance à la baisse de la communauté piscicole dans le secteur". L'étude suggère que les espèces récemment introduites sont davantage susceptibles d'adapter leur comportement à leur nouvel environnement, ce qui peut augmenter les chances d'une implantation réussie. Reste à savoir quelle sera la réponse des pigeons. Pour l'heure, explique Frédéric Santoul, "ils n'ont pas encore intégré que l'attaque pouvait venir de l'eau. Pour eux, la prédation tombe du ciel, notamment avec les faucons pèlerins. Sans doute, avec les reflets du soleil dans l'eau, les silures ne sont-ils pas faciles à voir mais, tout de même, il y a tellement peu de fond là où les pigeons se trouvent que, quand ces gros poissons approchent, leur dos finit par sortir de l'eau. Mais les pigeons ne réagissent pas. Peut-être faudra-t-il attendre plusieurs générations pour voir une adaptation de leur part à ces nouveaux prédateurs."
source : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/12/06/dans-le-tarn-detonnants-poissons-se-mettent-a-chasser-le-pigeon/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 505

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par titane le Dim 9 Déc - 20:48

pour etre un pecheur de loire atlhantique ou nous sommes envahie de silure cela ne m ethonne pas deja vu des attaques et des chasses de silures sur des canards ou meme des ragondins de bonnes tailles


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Mirmi le Lun 10 Déc - 14:55

Dans ma région (riche en fleuve, rivière et étang), nous sommes envahie par ces silures qui font régulièrement parler d'eux dans les journaux régionnaux. Cetains mesurent jusquà 3 m et peuvent dépasser les 150 kg.
Des chiens, des moutons sont parfois happé le long des rives. Un fois j'ai vu un cygne gobé d'un seul coup ! J'ai été épouvantée
avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 505

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par titane le Mar 11 Déc - 12:07

http://www.pratique.fr/silure-homme.html pour en savoir plus moi je prefere le sandre ou le brochet


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par OLOVNI le Mer 12 Déc - 9:44

Nessy, le monstre du Loch Ness ne serait-il ( elle?) pas un ( des) énorme silure ?
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Mer 12 Déc - 10:40

Peu probable car Nessie a été vu en dehors du loch, donc au sec.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par OLOVNI le Mer 12 Déc - 11:27

Qu' est ce qui est le moins probable ?
Que Nessie soit un silure ? ou la véracité du témoignage à propos de Nessie hors de l 'eau ?
La personne qui a vu Nessie au sec a dû être capable de l 'identifier facilement
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Mer 12 Déc - 11:37

Le silure est connu depuis des lustres, on sait à quoi il ressemble et notamment lorsqu'il nage. Nessie existe depuis des siècles. Les pêcheurs du coin ne sont pas nases à ce point.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par OLOVNI le Mer 12 Déc - 11:53

Effectivement , l 'histoire est trop ancienne pour une éventuelle confusion .Mais j 'aimerai bien en savoir un peu plus sur ce qui a été vu hors de l'eau .Existe t il des descriptions ?
Hors de l 'eau , le témoin a pu observer en temps et plus en détail la bête .
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Mer 12 Déc - 13:16

Les descriptions assez précises, j'en fournirai quelques unes car le livre d'où elles sont extraites ne doit plus exister.

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1575

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par anoy le Jeu 13 Déc - 17:54

Les silures ont été introduis par les Stés de peche...juste pour satisfaire LE plaisir personnel de pouvoir faire de la peche "au gros" en eau douce, au mépris de l'équilibre naturel de nos cours d'eau...
C'est le meme problème avec les chasseurs...qui ont introduits du "gibier" de basse cour, qui menacent les espèces endemiques..! Sans parler des chevreuils qui prolifèrent hors de leurs régions...et des "cochongliers"(croisement de porc et de sanglier) développés juste pour la chasse..!Mais maintenant c'est "l'envahissement"..!
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Jeu 13 Déc - 20:50

Les cochongliers ont toujours existé et ne datent donc pas des lâchers de sangliers, les chasseurs n'ayant jamais lâché de porcs.
La pollution génétique causée par les oiseaux lâchés est un fantasme. Une seule espèce s'est trouvée modifiée : la caille des blés. Et les cailles modernes, beaucoup plus petites que les cailles d'avant sont bien plus sauvages !
Quant au silure qui a toujours existé dans le bassin du Danube, nul ne peut dire comment il est arrivé dans la Garonne, sauf les menteurs. Et il faut croire que le milieu, en l’occurrence le fleuve a changé pour qu'il prolifère ainsi.
Et rafraîchissons la mémoire des vieux et apprenons une chose aux jeunes, surtout s'ils sont pêcheurs. L'étang de Sanguinet dans les Landes était fort riche en gardons....sauf que ce poisson n'en est pas originaire. Il fut lâché par les militaires en dédommagement des tirs meurtriers sur le lac. Ce lac fut envahi par les sandres qui disparurent aussi soudainement qu'ils étaient arrivés. Qui peut dire pourquoi ?
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par OLOVNI le Jeu 13 Déc - 23:48

Parait que les œufs de poisson peuvent être transportés d 'un plan d'eau à un autre via les algues accrochés aux plumes d 'oiseaux . Toutefois ,ce mode de dissémination ne serait pas possible avec le silure
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Ven 14 Déc - 8:16

Ce moyen de transport m'a toujours laissé perplexe et très dubitatif.....
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par OLOVNI le Ven 14 Déc - 9:05

@casseron a écrit:Ce moyen de transport m'a toujours laissé perplexe et très dubitatif.....

A vrai dire , moi également . Ceci dit, de ma propre expérience; je connais deux cas où les poissons sont arrivé naturellement dans des plans d'eau récents .
Quel autre moyen que les oiseaux ? ( si on exclu l' homme de façon volontaire ou non )

A moins que ....

avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Mirmi le Ven 14 Déc - 13:17

Le livre des Damnés ! Je l'ai en version 'ancienne ' dans ma bibliothèque, un must du genre !
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Caribou le Ven 14 Déc - 18:17

En période de crue ou d'inondation des points d'eau se trouvent temporairement connectés.
Mais la majeure partie des apparition de nouvelles espèces sont du à l'homme...et a chaque fois c'est une mauvaise idée...
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Ven 14 Déc - 19:18

L'homme n'a pas besoin d'introduire de nouvelles espèces, ce qu'il ne fait en général pas. Il lui suffit de modifier le milieu ou bien que celui-ci se modifie sans lui pour que de nouvelles espèces apparaissent. Ainsi, dans les marais de la Gironde sont apparus en quelques années : des hérons, des cygnes, des aigrettes, de pique-boeufs, des cigognes, tous ces oiseaux étant inconnus dans ces lieux il y a 40 ans.
Et que dire des tourterelles turques qui sont présentes partout !
Il en est probablement de même pour les poissons.
Quant aux plantes, innombrables furent celles introduites en Europe sans que personne n'y trouve à redire.
C'est la vie....on ne la figera jamais, inutile de pleurer.
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Caribou le Ven 14 Déc - 23:06

Des poissons d'eau douce ca n'as pas la même mobilité que des oiseaux, d'autant plus quand ils s'agit d’espèces migratrices...

Ose me dire que les envasions de jussie et d'elodée du canada ou bien de frelon asiatique sont de bonne choses!!! Evil or Very Mad
Tu ne sais pas de quoi tu parles, les espèces invasives sont très fréquemment des fléaux et toujours au détriment de notre faune autochtone, de plus elles provoquent le comblement de nos points d'eau de part leur prolifération excessive.

regarde l'etat des iles Galapagos après l'introduction de rats..., on en a parlé sur le forum récemment.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Sam 15 Déc - 8:53

Evidemment que certaines invasions sont plutôt gênantes. Mais qui peut croire la fable servie à chaque fois du mec qui a rincé son aquarium ? Est-ce le Père Noël qui a semé par mégarde les raisins d'Amérique ? Peut-être qu'en même temps il a lâché les doryphores ? Et puis les espèces invasives finissent par disparaître. C'est le cas du poisson-chat dans les marais girondins. Je parie que le frelon asiatique subira le même sort...tout comme le silure, mais quand ? Et puis il paraît que bien préparé ce c'est pas si mauvais.
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Caribou le Sam 15 Déc - 10:47

Ce ne sont pas des fables, souvent ce sont des élevages qui laisse fuir quelques spécimens. C'est la cas pour l’écrevisse americaine par exemple.
En tout cas moi j'ai entendu dire qu'il y avait des poissons chat à Souston par exemple.
Et le probleme de ces espèces (poisson, chat sillure) c'est qu'elles bouffent les autres poissons qui eux étaient mangés par certains oiseaux et appauvrissent donc la diversité aquatique et aviaire.

Le pere noel 🎅 y est peut être pour quelque chose s'il a l'habitude d'aracher du gazon à chaque atterrissage. De nombeuse espèces sont ramené par les bateaux,parfois avion, notamment les animaux ramené dans l'illégalité. mais il y a aussi les botanistes qui ramènent des plantes chez eux et qui ne contrôlent pas leur extensions, voir même en offrent un peu partout...

Et si une espèce invasive finit par disparaitre, c'est parce qu'elle a détruit l’écosystème qu'elle a envahi, donc oui, le frelon asiatique disparaitra quand il aura fini de tuer toutes nos abeilles !
Youpi !
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par casseron le Sam 15 Déc - 10:59

J'aurais plutôt tendance à penser qu'une espèce régresse non pas quand elle a tout bouffé, mais quand elle se fait bouffer. L'exemple du poisson-chat en est un bel exemple. Il a quasiment disparu quand les ragondins, les rats musqués , les hérons et les sandres sont apparus massivement. Je ne sais pas quelle espèce les a avalés.
Mais le malheur des uns fait toujours le bonheur des autres. On a vu pulluler les écrevisses américaines qui n'existaient pas dans ce milieu, les autres écrevisses non plus d'ailleurs, pour la grande joie des hérons et des sandres qui se sont reproduits de façon vertigineuse.
Mais on est libre de préférer bouffer du poisson-chat que du sandre..... Pour ma part, je préfère manger des aloses que des silures, cette dernière espèce devant être traquée sans pitié.
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Caribou le Sam 15 Déc - 11:40

Le probleme casseron c'est que tu penses trop avec ton estomac Laughing
Les écrevisses américaines ont plus ou moins provoqué la disparition de nos écrevisses....la aussi je vois pas l’intérêt '_'
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30953

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par Schattenjäger le Sam 15 Déc - 17:37

Mais la majeure partie des apparition de nouvelles espèces sont du à l'homme...et a chaque fois c'est une mauvaise idée..
Ta phrase me fait penser aux ragondins dans les marais du blayais, qui prolifère à une vitesse extrêmement rapide et change totalement l’écosystème mis en place. Je pense que Casseron confirmera, lui qui chasse dans ce coin.

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1575

Re: Dans le Tarn, d’étonnants poissons se mettent à chasser… le pigeon

Message par anoy le Sam 15 Déc - 17:59

@casseron a raison sur un point (important)...le système écologique n'est pas figé,meme si l'on souhaite voir une faune et une flore identique à celle de nos grands parents...ce n'est pas possible!Le monde bouge (en bien ou en mal)mais on ne peut rien faire contre cette "évolution"!Surement que notre présence a sa part de responsabilité,mais nous sommes aussi beaucoup plus nombreux qu'avant! Et ça fait partie aussi de l'évolution...
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 21 Fév - 18:19