Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

VISITEUR


Free counters!

PUB


Moonlander : il n'y aura pas de mission européenne vers la Lune

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Moonlander : il n'y aura pas de mission européenne vers la Lune

Message par Macha le Ven 23 Nov - 20:44

Moonlander : il n'y aura pas de mission européenne vers la Lune



Le conseil ministériel de l'Agence spatial européenne (ESA) qui s'est réuni à Naples les 20 et 21 novembre n'a finalement pas retenu le projet Moonlander. Celui-ci vise à faire alunir un robot d'exploration dans une région du pôle sud de la Lune en 2018.

La Lune pour le spatial européen, ce ne sera pas pour tout de suite. Ces deux derniers jours, se tenait en effet à Naples une réunion du Conseil ministériel de l'Agence spatial européenne (ESA) dont le but était de parler des futurs programmes. Parmi les dossiers étudiés, les membres du conseil ont ainsi examiné celui du projet Moonlander mais ont finalement décidé de ne pas le retenir. La mission "n'a pas obtenu un soutien suffisant. Elle ne fait pas partie des propositions pour l'instant", a déclaré à l'AFP Franco Bonacina, porte-parole de l'ESA.

Proposé par Astrium pour un montant de 50 millions d'euros, le projet vise à faire alunir un robot d'exploration dans la région montagneuse et jonchée de cratères du pôle sud de la Lune en 2018. Or, si cette zone lunaire est encore très mal connue, elle présente des avantages non négligeables pour d'éventuels futurs explorateurs humains. En effet, elle est presque en permanence exposée aux rayons du soleil, source d'énergie, et pourrait également contenir de la glace, donc des ressources en eau. Explorer cette région permettrait ainsi d'en savoir plus et d'envisager d'éventuelles futures missions humaines là-bas.

Néanmoins, la Lune n'a pas reçu les suffrages du Conseil qui lui a préféré Mars, sans doute motivé par les découvertes que le rover Curiosity a permis de faire en à peine quatre mois de promenade sur la planète rouge. Les membres du Conseil ont donc donné leur feu vert au programme baptisé ExoMars et élaboré par l'ESA en coopération avec la NASA. Celui-ci vise à envoyer deux sondes sur Mars, une sonde orbitale qui devrait décoller à l'horizon 2016, et un module robotisé en 2018. L'objectif des deux engins est d'effectuer entre autres des forages dans le sol martien et ramener des échantillons sur Terre au début des années 2020.

Une mission européenne vers Mars avec un soutien russe

Depuis sa conception, plus de 400 millions d'euros ont été investis dans ce programme mais il a connu des hauts et des bas. En février dernier, la NASA a décidé d'abandonner la mission ExoMars et de rompre son partenariat avec l'ESA en raison de restriction de budget. Ceci a alors laissé le chemin libre à la Russie qui avait depuis longtemps proposé ses services pour le programme.

En vertu d'un projet d'accord, le pays fournira ainsi des fusées Proton pour les lancements des sondes, et en retour, pourra placer des instruments sur le satellite et le module robotisé. Si le Conseil a donné son feu vert, il a tout de même demandé qu'un contrat formel soit signé avant la fin de l'année.

Source : http://www.maxisciences.com/espace/moonlander-il-n-039-y-aura-pas-de-mission-europeenne-vers-la-lune_art27658.html

    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 14:27