Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

documentaire sur la lune

Partagez
avatar
brice33
Membre - Niveau 2
Membre - Niveau 2

Nombre de messages : 77

documentaire sur la lune

Message par brice33 le Mer 7 Jan - 1:46

Voici un documentaire sur la lune, sur le fait que nous n'y sommes pas allez en 1969.
Pour vous, canular ou grande probléme historique ?
J'attend vos avis concernant le documentaire !










+++++++
avatar
brice33
Membre - Niveau 2
Membre - Niveau 2

Nombre de messages : 77

Re: documentaire sur la lune

Message par brice33 le Jeu 15 Jan - 2:15

Pour completer, un autre documentaire étonnant, en anglais :


avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: documentaire sur la lune

Message par alpacks le Jeu 15 Jan - 21:36

mmh déja il manque toute la 1ère partie apperement ...

j'ai regardé déja la 2 ème partie bientot la 3 ème ...

j'ai surtout vu de la foutaise négationiste sans jugeotte pour l'instant et j'ai des explications pour etayer enfin la je mange je vois la 3 et je commence a emettre un avis avec quelques arguments


holalala ... franchement ... si il pense detenir des preuves avec ça ... pouha


alors, moi j'ai pu commencer par la vidéo 2, la 1 ne fonctionant pas donc je sais pas ce qu'il y a avant ...


alors 1 ère chose : "le bruit d'une fusée atteint 145 dbs" ...

actuellement il n'y a en activité que des fusées bien moins puissante que la couteuse et ruineuse saturne 5 qui a fait décoller le lem+module de service et mis sur la trajectoire direction lune, leur bruit est d'environ 170 a 180 dbs, selon que se soit des petites fusées avec des capacités de 2-4 tonnes satelisables (160-170 dbs) ou des fusées a moyenne ou forte capacités comme ariane 5 (moyenne 15 tonnes) et la fusée sous le bide de la navette américaine (qui en gros est a peu près le meme principe qu'ariane 5, soit une fusée principale + 2 booster largable) les 2 font a peu près 180 dbs ...

saturne 5 faisant donc au moins au minimum 180 dbs étant donné que c'est le système fusée le plus puissant de tout les temps pour la technologie humaine, et peut etre + encore en dbs ! la fusée sous le ventre de la navette américaine est moins puissante ... ariane 5 idem pourtant actuellement ce sont les 2 engins les plus bruyant existant sur terre après les tetes nucléaires

donc déja il se plante sur le bruit de saturne 5, de + l'échelle de son est logarithmique, ce qui veut dire que la difference entre 145 dbs et 180 est énorme, cela représente a peu près 35 fois + de bruit de difference car 10 décibels d'écart = 10x + de bruit !!!

il faut savoir que juste un avion qui décolle c'est 130-140 dbs ...

donc déja pour un expert lui ... il commence fort ! et ce n'est pas fini !

il affirme ne pas comprendre comment font les astronautes pour parler avec autant de bruit ... ben ils font comment les astronautes au décolage de la navette ... ils y parviennent, ils ont un micro comme dans les hélicoptères juste devant la bouche, et le module de service dans lequel sont les astronautes pour le décollage de saturne 5 est parfaitement étanche ! le son ne peut rentrer par aucune ouverture ... les hublots sont comme je l'ai expliqué pour la dernière vidéo que tu nous as soumis au minimum triple vitrages, mais vraisemblablement quadruple voir meme 5 vitre d'isolation !

résultat, le seul moyen pour le son de penetrer l'interieur du module (il parvient a penetrer pas de panique, je vais affirmer que c'est un cimetierre niveau bruit la ou sont les astronautes au décollage) c'est par communication de ondes sonores par vibrations de la carlingue ...

et il y a en + plusieurs épaisseurs ! tout un bordel en dessous d'eux de machinerie + reservoirs plein de carburant qui lui transmetra très mal le bruit ... donc le son vient que des cotés vers la tete de la fusées la ou est logé module serv + lem ... avec carlingue de fusée, + carlingue isolée thermiquement du module + lem qui sont tout les 2 étanches, par contre la carlingue qui abrite le module tant qu'il ne sont pas dans l'espace n'a pas besoin d'etre étanche a 100%, tout comme la coiffe de toute fusée, elle est juste la pour proteger contre la vitesse de frottement de l'air et bonne pénétration jusqu'a ce que l'espace soit atteint

très rapidement la coiffe est éjectée une fois arrivée dans l'espace et que l'étage inférieur a été largué, restait surement encore 1 étage de poussée voir 2 peut etre pour la mise dans la bonne direction du module + lem, puis propulsion a la bonne vitesse avant de se débarrasser definitivement des derniers morceaux de la fusée

la seule chose qui pose souci au astronautes pour parler correctement dans leur micro pendant le décollage et phase ascentionnelle ou ils encaissent quelques G, ben c'est justement ses G mais ça ne rend pas muet pour autant, bien qu'il sera pénible de parler ...

dans le module de service pendant le décollage + phase ascensionnelle, si a l'interieur il y a + de 90-100 dbs, je me fait moine franchement ... et je suis sur, qu'il est par exemple + difficile de causer avec un micro et se faire comprendre dans un hélicoptère que dans le module d'une fusée fait pour ou la navette américaine ... dans l'hélico la carlingue n'a rien d'étanche puisqu'il ne va pas a des altitudes de grandes pertes de pression d'air ... peut etre certains hélico pouvant voler au dessus des 3000 mètres pk pas

bref, déja juste ça ... ce mec est sensé est un expert pour analyser tout ça ? dès sa première phrases il perd tout crédit a mes yeux ! un expert en spatial ne se serait pas aventuré dans une bourde pareil

et puis, une fois passé la couche d'ozone a 80-100 km, la fusée est dans le vide, que se soit le réacteur des autres étages qui sont bien + petit que ceux de l'étage inférieur qui vient d'etre largué

l'étage inférieur avec les gros réacteurs + gros reservoir, sa durée de vie dans un décollage est d'environ 2 min 30 sec puis adios quelques km après etre arrivé dans l'espace, le système s'en sépare le + vite possible, pour enclencher un autre réacteur beaucoup + petit et lui faisant pas beaucoup de bruit car vide spatial, le seul bruit qu'il fait est par transmission de vibration jusqu'au module par ce qui reste de carlingue et architecture

je me demande si c'est vraiment la peine que je continue car je vais faire des tartines ... et j'ai vu que des tissues de conneries enfin surtout entendu ...


de + une dernière chose, si l'on éloigne les gens en spectateur a minimum 5-7 km d'un site de décollage, c'est bien justement a cause des 180 dbs de la fusée qui éclateraient les tympan de tout le monde si il s'aventuraient a moins de 2 km du site ... du moins sans protection auditive + risque d'explosion et retombé d'hydrazine ou autre carburant et gaz toxique en cas de "boom" vu que ça petera a la verticale ...

donc ils sont bien obligé de faire en sorte que l'habitacle du module + lem soit acceptable pour les tympan au décollage ...

je suis pourtant pas un expert et j'arrive a analyser tout cela

franchement c'est qui ce type pour commencer aussi fort dans la bétise ?
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: documentaire sur la lune

Message par alpacks le Jeu 15 Jan - 22:42

aller continuons ...

alors le fameux essai de lem par neil armstrong !

ben je ne vois rien de vraiment surprenant et anormal a vrai dire !

il est en train de tester un système de décolage verticale prévu pour une gravité 6 x moindre que la pesanteur terrestre ...

sur cet appareil qui est très mal adapté a la puissance que necessite le fameux 1g de la pesanteur terrestre ... moi je trouve que ce prototype s'en tire pas si mal ...

il est normal d'en perdre le controle très rapidement puisqu'il va faloir pour cet essai pousser l'engin dans ses derniers retranchement de puissance ... puissance qui est bien entendu largement insufisante pour le 1g terrestre

tu m'étonnes qu'il a fini par s'ejecter ...

je parie 1 chose !

l'ejection de neil armstrong, qu'elle était programmée dans l'essai, car apparement c'est sa capacité a décoller qui est testé ici ...

l'engin dans tout les cas n'avait absoluement pas les moyens de revenir se poser en sécurité de lui meme, il n'est pas prévu pour ça ...

donc bon, en quoi cela pourrait il etre une preuve ? ou tout cas il prouve qu'avec une gravité 6 x + importante que celle prévu sur la lune, il arrive a s'arracher du sol et a grimper ... ce qui a mon avis laisse donc une bonne marge d'assurance que le lem pourra bien revenir en orbite lunaire de lui meme au moment de repartir !

la garantie qu'ils cherchaient de par se test ...

car a l'inverse, si ils auraient voulu tester un atterissage, il aurait fallu concevoir un lem 6x + puissant ! hors ce qu'on voit ici, un engin tout maigrelet qui doit partir du sol et qui fonctionne par des impulsions ...

je me souviens bien que ce le lem lors de son dégagement pour retourner sur l'orbite lunaire, déja d'un 1 y a un petit explosif qui assure une première poussé, éjection de son embase de pieds puis poussée par impulsion car très petit reservoir ...

et puis après il s'étonne que sur la lune l'engin fait pas de fumée au décollage ! ben déja faut voir sur l'essai sur terre, il en fait pas beaucoup ... de + les conditions chimiques sont differentes, sur la lune c'est le vide ce qui fait que le moindre gaz éjecté se fait épandre très rapidement en quelques millièmes de secondes par le vide ...

la fumée blanche qu'il fait lors de ses impulsions est vraiment légère déja sur terre, aucun mystère a ce qu'une fois sur la lune cette fumée se manifeste pas, puisque normalement a peine le gaz d'éjection fait la poussée recherché qu'il est déja étiré plusieurs centaines de fois son volume a cause du vide qui l'aspire dans toute les directions ... la fumée sur terre est très claire, elle l'est encore bien + au point d'etre quasi invisible dans le vide !

ou est le problème ? j'en vois aucun

sur terre les nuages de fumées se dissémine déja souvent très rapidement, regardons par exemple la fumée d'une petit feu ... selon la combustion aussi de ce dernier bien évidement, il peut suffire d'un trajet de 3 mètre dans un milieu pourtant a 1 bar de pression pour que la fumée devienne invisible car disséminée ...

dans le vide il est tout a fait normale que cette dissémination soit immédiate et fait qu'il n'y aucun dégagement de fumée

je met au défi quiconque cherchera des images spatiales d'engins en orbite terrestre moteur allumé soit donc en propulsion qui émet de la fumée bien visible ! ... a mon avis meme en se levant de bonne heure ont ne trouvera pas
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: documentaire sur la lune

Message par alpacks le Jeu 15 Jan - 23:44

des hommes ont ils pu survivre aux radiations mortelles de la ceinture d'hallen ...

franchement, on en a déja débattu ici pour la question du voyage sur mars j'ai limite pas envie d'y revenir ...

a la vitesse ont vont le module de service + lem, tout au + cela représente au maximum 1h d'exposition ... voir 20 min selon la vitesse de l'engin

et l'autre il faudrait une épaisseur de 2 mètre de plombs pour se proteger des radiations Smile ...

ben voyons coco ! si les radiations étaient d'une telle intensité au point de necessiter 2 mètres de plombs, la t'es pas a 150 millions de km d'une étoile, tu serais en orbite autour d'une étoile a neutron typée pulsar ... 2 mètres de plomb Smile j'en ris sisi !

du grand n'importe quoi, le fait de traverser cette zone, ne pose pas de problème en soit tant que l'équipage va pas y camper 3 jours ...

tout au + pour moi ils ont dépassé aller + retour le taux de radiation a ne pas dépasser en 1 an ... recomandé par l'OMS ... il y a eu certainement des excès a ce niveau et pas asser protégé et il y a eu meme des chances que cela leur a couté des problèmes de santé ...

la partie la plus dangereuse de la ceinture d'allen est la première qui commence a 700 km d'alt et fini au maximum a 10 000 km , spoutnik 2 a été le 1er satelitte a s'y balader dedans ...

mais ce n'est qu'une partie de l'exosphère elle meme sous partie de la magnétosphère ...

bon déja il faut savoir une chose, il y a des parties ou les protons piégés dans cette ceinture sont beaucoup plus denses que dans d'autres parties ... la ceinture protonique n'est absoluement pas uniforme

et de 2, il a été admis que pour les parties moyenne de cette couche protonique d'environ 3500 km d'épaisseur en moyenne

une couche de 2 cm d'aluminium, et un bouclier de 6 cm peut tenir a l'écart d'une dose mortelle dans la ceinture de van hallen ... le pire qu'il pourrait arriver c'est un sursaut gamma, on en enregistre 1 par jour environ les origines sont diverses ... étoiles a neutron a des milliers d'années lumières, rayonement fossiles de super nova a des millions et milliard d'années lumière ... reveil de tore de gaz autour d'un trou noir d'une galaxie de notre région de l'univers

(la plupart des sources seront étoiles a neutron et trou noir des galaxies régionales)

franchement la réalité a cette question, c'est de pouvoir gerer comme dans une centrale nucléaire une dose quotidienne reçue, une dose mensuelle reçue et une dose annuelle reçue ...

le tout c'est de ne pas y trainer et voila, en gros traverser cette zone si on a la chance de pas se payer les zones les + denses en protons, et la dose reçue sera d'environ ce qui est acceptable pour un technicien bossant dans une centrale nucléaire en 1 an ...

mais bon recues en quelques jours donc, ce n'est pas sans danger il faut l'admettre mais d'un la dose ne sera pas mortelle, de 2 le cancer non systématique ...

il faut savoir que a bord de l'iss, la navette américaine, MIR aussi et tout les mission gémini ect ... bien que ne dépassant pas des orbites de 250-300 km d'altitudes, les astronautes sont pourtant déja sur place exposés a des fragments de la ceinture d'allen selon comment se comporte la magnétosphère qui bouge chaque jour !

l'orbite elle meme de la ceinture de val allen du moins son début et sa fin se modifient chaque heure qui passe et une partie viens canarder chaque jour meme ceux étant dans l'ISS

ils crevent pourtant pas gravement brulés ...

les 2 mètres de plomb necessaire sont un fantasme grave pour un soit disant scientifique, il aurait été honnète de sa part qu'un facteur je ne m'attarde pas sur place déja peu permettre de traverser cette zone, et que de 2 la majeur partie de la densité de protons de la ceinture peu etre stoppée juste par de l'aluminium !

par contre du fer sera nettement moins bon comme protection, tout comme du cuivre ... il faut savoir choisir le métal déja ...

le voyage sur mars que pourtant un projet essai d'entreprendre comprend un exposition avec une dose reçue 50 x + elevés que ce qu'on surement reçu les astronautes sur la lune est pourtant en cours d'élaboration ...

était ce vraiment un problème ? non je ne le pense pas !

j'aimerais voir les diplomes de scientifique et expert en question de ses films a négations ...

pfooo le reste je continu demain chui crevé la
avatar
brice33
Membre - Niveau 2
Membre - Niveau 2

Nombre de messages : 77

Re: documentaire sur la lune

Message par brice33 le Mer 21 Jan - 16:54

merci alpack, cé long mais interressent.

j'ai trouve une autre video qui tourne autour de la lune





Cette video analitique est faite sur une video sortie sur ARTE.
video originale montage sur de la mission l'applo est en faite un canulare et le commentaire analyse ce documentaire.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 19 Fév - 2:55