Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

VISITEUR


Free counters!

PUB


Une météorite qui contiendrait des bulles de gaz martien vieux de 700 000 ans

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7230

Une météorite qui contiendrait des bulles de gaz martien vieux de 700 000 ans

Message par Apollyôn le Lun 15 Oct - 7:21

Selon une étude publiée par la revue Science, la météorite de Tissint tombée en juillet 2011 au Maroc et d'origine martienne, contiendrait des bulles de gaz issus de l'atmosphère de la Planète rouge tel qu'il était il y a 700.000 ans.

C'était le 18 juillet 2011 aux alentours de 2h du matin, une boule lumineuse, fuyante et bruyante est apparue dans le ciel dans la province de Tata au Maroc. Eclairant la nuit noire, elle a alors foncé vers le sol, se brisant en plusieurs morceaux en atterrissant dans le désert. Il a néanmoins fallu attendre trois mois pour que des nomades en découvrent les fragments pesant entre 100 grammes et 2 kilos, ainsi que plein de petits débris. Au total, il est estimé que la météorite pesait quelque 17 kilos.

Mais la bonne nouvelle n'est arrivée que trois mois plus tard après que des chercheurs ont étudié ces fragments : le corps était d'origine martien. La météorite "de Tissine" est ainsi devenue la cinquième météorite martienne dont la chute a pu être observée, la dernière remontant alors à 1962. Largement de quoi capter l'attention d'un consortium international qui s'est penché sur les fragments pour en apprendre plus. En examinant ceux-ci, les chercheurs ont établi qu'il s'agissait d'une shergottite picritique, c'est-à-dire une roche magmatique riche en olivine et qu'elle s'était détachée de la Mars il y a quelque 700.000 ans.

"Il s'agit d'un choc très bref, qui peut durer une fraction de seconde, pendant laquelle la roche subit de façon très irrégulière, à un millimètre près, des températures d'environ 1.500 degrés et de très fortes pressions. Ce choc a éjecté la météorite de la planète Mars il y a un peu moins d'un million d'années, environ 700.000 ans", souligne à Sipa Albert Jambon de l'Institut des sciences de la Terre de Paris (UPMC/CNRS).

Là n'est toutefois pas le plus intéressant comme le révèle l'étude publiée cette semaine dans la revue Science. En effet, la plupart des météorites trouvées jusqu'ici ont préalablement séjourné un certain temps à la surface de la Terre et donc subi les attaques du temps. Mais pas la météorite de Tissine puisque celle-ci était fraichement tombée quand elle a été découverte. Elle n'a donc pas ou peu été contaminée par l'environnement terrestre. De quoi attiser encore davantage l'intérêt des spécialistes qui l'ont scruté en profondeur. Ils ont alors constaté que Tissine était particulièrement riche en verre noir formé par la fusion de la roche sous l'effet d'un choc intense lors d'un impact.

Or, ce verre contient à la fois des bulles de gaz, aujourd'hui ouvertes, attestant du piégeage de gaz atmosphérique martien, et les marques des interactions entre l'intérieur, la surface et l'atmosphère martienne. "Ces bulles sont intéressantes parce qu'elle ont piégé les conditions martiennes au moment où la météorite s'est formée, et ça n'a eu aucun échange avec d'autres matériaux", explique Hasnaa Chennaoui Aoudjehane de l'Université Hassan II à Casablanca (Maroc), qui a étudié la météorite de Tissint. Aussi, les chercheurs estiment qu'étudier ce verre et ce gaz pourrait leur en apprendre bien plus sur l'atmosphère martien de cette époque.

Par ailleurs, "la présence de traces de soufre et de fluor irrégulièrement réparties dans ce verre suggère une altération aqueuse à partir du sol martien par l'intermédiaire de fissures préexistantes avant qu'un choc ne soit venu les figer dans le verre pour l'éternité", indique un communiqué du CNRS. Autrement dit, les éléments présents dans la météorite pourraient fournir une preuve supplémentaire de l'existence d'eau ou de liquide un jour à la surface de Mars. Mais les analyses de la météorite Tissint ne font que commencer et cette première publication devrait être suivie par d'autres.

source : http://www.maxisciences.com/m%e9t%e9orite/une-meteorite-qui-contiendrait-des-bulles-de-gaz-martien-vieux-de-700-000-ans_art27050.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

    La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû - 9:26