Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

10 000 milliards de carats de diamants en Russie

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

10 000 milliards de carats de diamants en Russie

Message par Apollyôn le Mer 19 Sep - 12:38

La Russie a dévoilé samedi un secret d'Etat vieux de quarante ans, qui pourrait secouer le marché mondial des pierres précieuses. Sous un cratère d'astéroïde vieux de 35 millions d'années, des chercheurs ont découvert dans les années 1970 un gisement de diamants qui pourrait fournir le monde pendant 3.000 ans.

La Russie a dévoilé samedi un secret d'Etat vieux de quarante ans, qui pourrait secouer le marché mondial des pierres précieuses. Sous un cratère d'astéroïde vieux de 35 millions d'années, des chercheurs ont découvert dans les années 1970 un gisement de diamants qui pourrait fournir le monde pendant 3.000 ans.

Selon l'agence de presse russe ITAR-TASS , la Russie vient de dévoiler l'un des secrets d'Etat les mieux gardés depuis l'ère soviétique. Des chercheurs russes avaient découvert dans les années 1970 le plus grand gisement de diamants du monde, situé dans l'est de la Sibérie, dans un cratère d'astéroïde vieux de plus de 35 millions d'années et de 100 km de diamètre, connu sous le nom de Popigai Astroblem.
Selon le quotidien scientifique The Christian Science Monitor , cette mine de diamants aurait de quoi alimenter le marché mondial pendant 3.000 ans.

L'affaire avait été cachée par le pouvoir fédéral russe car le pays réalisait déjà d'immenses profits grâce aux mines de Mimy et de Yakoutie. Toutefois, Moscou a finalement autorisé samedi les scientifiques de l'Institut de géologie et de minéralogie de Novossibirsk de dévoiler aux journalistes russes une nouvelle qui pourrait bouleverser le marché mondial des pierres précieuses.

"Les ressources de diamants super-durs contenues dans la structure de Popigai sont dix fois plus grosse que toutes les réserves connues du monde" explique le directeur de l'Institut, Nikolai Pokhilenko.

"Nous parlons de milliers de milliards de carats. Par comparaison, les réserves actuelles connues en Yakoutie sont estimées à un milliard de carats" ajoute le scientifique.



Appelés "les diamants de l'espace" ou "diamants d'impact", les scientifiques russes considèrent que ces pierres précieuses sont d'origines extraterrestre, du à l'impact d'une météorite.

Etant donné leur taille, et leur dureté, les pierres de Popigai pourraient être utilisées à des fins industrielles et scientifiques. Pour l'agence de presse russe , elles pourraient même être à l'origine d'une révolution technologique.
http://www.franceinfo.fr/economie/la-russie-devoile-un-gisement-de-diamants-de-10-000-milliards-de-carats-743053-2012-09-19

Gardé secret pendant des dizaines d'années, le gisement de Popigaï exploré à 0,3 % a déjà livré 147 milliards de carats de diamants industriels.

Une mine de diamants située en Sibérie, dont l'existence a été gardée secrète pendant des décennies, dispose d'immenses réserves susceptibles de provoquer « une révolution industrielle » dans le monde, affirment des experts.
Le gisement de Popigaï a été découvert au début des années 1970 dans une zone inhabitée de Sibérie orientale, à 400 km de la première localité, Khantiga, et à 2.000 km au nord de Krasnoïarsk, le chef-lieu de la région. Guerre froide oblige, le gisement a aussitôt été considéré comme « réserve stratégique » de l'URSS et son existence entourée du plus grand secret.
L'Institut de Géologie et de Minéraux Sobolev à Novossibirsk (Sibérie) a publié cette semaine quelques rares informations concernant cette mine située dans un cratère d'un diamètre d'une centaine de kilomètres formé par la chute d'un astéroïde il y a 35 millions d'années.
Les ondes de choc de l'impact avaient transformé instantanément le graphite du sol sibérien en minuscules diamants dans un rayon d'une dizaine de km autour du point de chute. Ces diamants « industriels », qui ont généralement un diamètre de 0,5 à 2 millimètres, se présentent sous forme de graines grises, bleues ou jaunes ressemblant à de la poussière, a déclaré à l'AFP Nikolaï Pokhilenko, directeur de l'Institut Sobolev.
Les réserves en carats des diamants du type de Popigaï, très utilisés pour les instruments de forage et des pièces d'aéronautique, sont 110 fois supérieures aux réserves mondiales de diamants, affirment les experts de l'institut. En outre, les diamants de Popigaï sont deux fois plus résistants que les diamants industriels traditionnels, explique M. Pokhilenko.

Les experts soviétiques savaient que les diamants de Popigaï étaient bien plus résistants que les diamants fabriqués en usine, mais à l'époque, l'URSS « préférait construire des usines de diamants synthétiques et la mine a été laissée en l'état », raconte M. Pokhilenko.
Le gisement de Popigaï fut donc abandonné et oublié pendant près de 30 ans jusqu'à ce qu'en 2009, l'institut Sobolev décide de s'y intéresser à nouveau. Dans le chaos économique et idéologique qui a suivi le démembrement de l'URSS fin 1991, l'annonce de l'existence de la mine est passée quasiment inaperçue.
A ce jour, « les 0,3% du cratère explorés donnent déjà 147 milliards de carats, alors que les réserves mondiales de diamants sont estimées à 5 milliards de carats », souligne le directeur de l'institut Sobolev. « Au rythme actuel d'utilisation des diamants industriels, les réserves de Popigaï correspondent à 3.000 ans d'approvisionnement » et pourraient entraîner « une révolution industrielle dans le monde », notamment dans la construction des avions et des automobiles, affirme le scientifique.
« Le cratère de Popigaï peut bouleverser la situation sur le marché des diamants. Et il est impossible de dire ce que deviendraient les prix », s'inquiète Guennadi Nikitine, directeur-adjoint de Iakoutnipromalmaz, une entreprise de Iakoutie (Sibérie orientale) spécialisée dans l'industrie du diamant.
Mais l'exploration des réserves de Popigaï pourrait se révéler trop coûteuse, estiment des experts, le gisement étant situé dans une zone de permafrost, éloignée de toute route ou voie de chemin de fer. « Le gisement est très isolé, situé à près de 200 kilomètres de la côte arctique et à plus de 400 kilomètres de la localité la plus proche », observe Nikolaï Toutchkov, expert à l'Institut Sobolev.
L'exploration de la mine de Popigaï pourrait être associée à celle d'autres gisements de minéraux à proximité, ce qui permettrait de réduire les coûts, relève-t-il cependant.
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lourde/actu/0202276542053-une-mine-siberienne-multiplie-par-110-les-reserves-mondiales-de-diamants-363607.php

En une seule annonce, les réserves mondiales de diamants viendraient d’être multipliées par 10 ! Après plus de 40 ans de silence, l’existence d’un gigantesque gisement de pierres précieuses a été dévoilée par des géologues russes. Le site se trouverait en Sibérie, au centre du quatrième plus grand cratère d’astéroïde de la planète. Personne ne l'a encore exploité...

Les diamants sont utilisés en bijouterie, mais pas seulement. De nombreux procédés industriels ont également recours à ce matériau d’une très grande dureté, par exemple pour construire des avions ou réaliser des forages. Ces marchés exploitent actuellement des pierres synthétiques, dites industrielles, produites en usine. Une nouvelle découverte pourrait bien changer la donne.

Voici 35,7 millions d’années, un astéroïde large de 5 à 8 km s’est écrasé sur Terre, plus précisément en Sibérie, à mi-chemin entre les fleuves Léna et Lénisseï. Son impact a créé un cratère d'une centaine de kilomètres de diamètre, le quatrième plus grand connu à ce jour à la surface de la Terre. Après plus de 40 ans de silence, l’Institut de géologie et de minéraux Sobolev à Novosibirsk vient de confirmer l’existence d’une gigantesque réserve de diamants au centre de cet édifice naturel, plus 1.000 milliards de carats (selon des estimations publiées par l'agence de presse russe Itar-Tass). Les réserves mondiales de cette pierre précieuse ont d’un seul coup été multipliées par 10 !

Leur découverte en 1970, en pleine guerre froide, n’avait pas été dévoilée par l'URSS. Les diamants de Popigaï, du nom du cratère, ne risquent cependant pas de bouleverser le marché de la joaillerie malgré leur couleur bleue, jaune ou grise. En effet, ils ne mesurent que 0,5 à 2 mm de diamètre.

Ce format pourrait cependant très bien convenir au monde industriel, d’autant plus que ces pierres sont deux fois plus dures que les diamants de synthèse. Une première estimation a été faite. Au rythme actuel de consommation des diamants artificiels, la réserve trouvée en Sibérie pourrait alimenter les marchés durant 3.000 ans.

Ces micropierres se seraient formées à la suite de la compression, lors de l’impact de l’astéroïde, des couches de graphite présentes dans le sol et ce dans un rayon d’environ 10 km autour du point de chute. Il n’est actuellement pas possible de dire si ce gisement sera exploité ou non. Les diamants sont emprisonnés dans un sol gelé loin de toute route, voie ferrée ou même d’un accès à la mer. Les côtes de l’Arctique et le village le plus proche, Khantiga, se situent respectivement à plus de 200 et de 400 km. Leur extraction risque donc d’être onéreuse.
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/geologie-1/d/un-tracsor-en-diamants-mille-milliards-de-carats-dans-le-sous-sol-sibacrien_41354/

Pas la peine de rêver cependant, ces diamants ne serviront pas dans la bijouterie mais dans l'industrie, la rivière de diamants restera inabordable.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 15:10