Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Légendes du Barsuraubois

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Légendes du Barsuraubois

Message par Apollyôn le Lun 27 Aoû - 23:38

Bar-sur-Aube - Diables, fantômes, sorcières, loups-garous… Le Barsuraubois recèle de lieux perdus et d'histoires oubliées. Toutes véridiques ?

C'est le jour où jamais pour se faire peur. Si vendredi soir le centre-ville de Bar-sur-Aube était peuplé de petits monstres et morts-vivants, il est grand temps de déterrer les histoires enfouies parce qu'effrayantes. Elles font parties du folklore local depuis plusieurs décennies. Sont-elles vraies ou ne sont-elles que légendes ? Le Barsuraubois est peuplé de lieux angoissants, pour certains cachés. De quoi donner des sueurs froides…

Bar-sur-Aube : le puits de la petite fille
C'est une histoire qui ne figure sur aucun livre, mais qui semble dater de quelques dizaines d'années seulement, piochée sur Internet grâce à un personnage qui a résidé dans une maison hantée… au cœur de Bar-sur-Aube. Nul ne sait exactement où elle se situe, mais la légende qui l'entoure est suffisamment inquiétante pour repousser les plus téméraires.
La maison serait sur trois étages (elles ne sont pas nombreuses à l'être) et abriterait en son sein un puits. Les habitants de la demeure l'appellent « le puits de la petite fille ». C'est en effet là qu'une jeune fille serait morte… dans des circonstances inconnues. Aujourd'hui, le puits est vide, peu profond et recouvert d'une simple planche. Certaines nuits, la petite fille arrive à s'extirper et marche dans la maison. On raconte également que le fantôme d'une femme d'âge mûr erre dans le salon. Au moins deux témoins l'auraient même vu jouer aux cartes avec d'autres spectres. D'autres témoins certifient avoir vu un lit en lévitation plusieurs fois, d'autres enfin avoir entendu des bruits inquiétants ou d'avoir ressenti des présences. Cette histoire n'est pourtant jamais sortie des murs de cette maison hantée…

Les créatures dans les bois de Lignol et Bayel
Plusieurs légendes ont la vie dure. Comme celles-ci, rapportées il y a très longtemps par des habitants de Bayel, qui ont aperçu à plusieurs reprises un loup-garou au lieu-dit la côte aux Auges. Ailleurs sur le territoire de Bayel, il est question de sorcellerie et plus précisément de « réunions de sorciers » - lorsqu'il y en avait encore - qui se retrouvaient au lieu-dit le Creux du diable (face à la maison du garde-barrière sur le chemin allant de la ferme de la Borde à Clairvaux), au Val Larron ou au Croc du diable. Des appellations qui ne doivent certainement rien au hasard…
Parmi les autres créatures observées dans les bois de Bayel et Lignol, le chasseur noir (maudit pour avoir chassé le dimanche pendant l'heure de la messe) ou encore le fouletot (farfadet habillé de rouge). Si le premier est inquiétant entouré de sa meute bruyante, le second est plus polisson.

Petit-Mesnil : le village de la Potence
Deux lieux donnant la chair de poule à Petit-Mesnil. Le premier est situé juste à côté de la mairie : c'est la Potence. Tout en haut de cette longue rue qui porte ce nom trône une croix. C'est précisément à cet endroit que se situait la potence du village où justice était rendue. Pendant la campagne de 1814, c'est d'ailleurs l'endroit que choisit Napoléon comme point d'observation. Ici, des têtes sont tombées…
Plus bas dans le village, accolée au cimetière, se trouve encore… la Chambre des morts. C'est ici qu'étaient préparés les défunts en attente d'inhumation. Le village étant tellement étendu, il fallait un lieu où les « reposer » avant le voyage final. Il n'y a pas si longtemps, un médecin légiste a même utilisé cet endroit qui sert aujourd'hui de débarras.

Le mariage mortel de Soulaines
C'est sans doute la plus connue des légendes du secteur, celle de ce couple de jeunes mariés qui dansait le soir de ses noces près du bassin sans fond face au moulin de Soulaines. Soudainement, le gouffre s'ouvrit et la noce entière disparut dans les eaux.

Les apparitions
Plusieurs légendes font état d'apparitions paranormales. Ainsi, certains prétendent avoir vu des lumières serpentant à mi-pente de la colline Sainte-Germaine de Bar-sur-Aube. Il s'agirait de la vierge décapitée qui irait puiser de l'eau à l'ancienne fontaine afin de la rapporter au sommet.
À Engente, dans le vallon Gorge-fine, un curé sans tête aurait été aperçu… lisant son bréviaire. Dans le même village, dans l'ancien puits du Gras, au lieu-dit les Petits-Prés à l'entrée du village, on entendait à minuit remuer la chaudière du diable.
À Vendeuvre, la légende de Mélusine perdure. Changée en serpent pour avoir exercé une certaine cruauté sur les habitants, elle hanterait encore la fontaine du château. Lorsque le donjon était encore debout, elle montait à son sommet et poussait de grands cris réclamant la fin du monde.
source : http://www.lest-eclair.fr/article/a-la-une/le-barsuraubois-peuple-dhistoires-a-dormir-debout


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 9:52