Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Deux séismes en Iran

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Deux séismes en Iran

Message par Apollyôn le Dim 12 Aoû - 13:47

Les secouristes ont mis fin, dimanche 12 août, aux opérations de déblaiement des décombres dans les villages dévastés par un double séisme, survenu samedi dans le nord-ouest de l'Iran. "Les opérations de recherche et de sauvetage sont terminées, nous nous attelons maintenant à assurer les besoins en hébergement et en nourriture des survivants", a déclaré le ministre de l'intérieur Mostapha Mohammad Najar à la télévision d'Etat.
Selon un dernier bilan revu à la baisse, fourni dimanche par le ministre, la catastrophe a fait 227 morts et 1 380 blessés. Selon lui, "la moitié des 600 villages de la zone ont été détruits entre 40 et 100 %". "4 329 tentes, 10 000 couvertures et 18 000 paquets de nourritures", ont été distribués, et "92 équipes opérationnelles, trois hélicoptères, 220 ambulances et des bulldozers et autres engins ont été envoyés sur place".

La plupart des maisons, construites en briques ou en terre, ont été détruites par ces deux tremblements de terre d'une magnitude de 6,3 et de 6,4 sur l'échelle de Richter, qui ont frappé à dix minutes d'intervalles la région montagneuse de Varzeghan, à une soixantaine de kilomètres de Tabriz. Depuis, plus de 80 répliques de moindre importance ont frappé la région, qui compte plus de 16 000 sinistrés.

Le ministre de l'intérieur, Mohammad Najar, s'est rendu sur place dimanche matin avec la ministre de la santé et le chef du Croissant rouge "sur ordre du président" Mahmoud Ahmadinejad, "pour évaluer la situation et organiser les opérations", selon l'agence de presse Mehr.

Les deux séismes, dont les épicentres se trouvaient à Ahar et Varzeghan, ont frappé la région à 16 h 53 et 17 h 04, heures locales, samedi. La plupart des hommes travaillaient dans les champs au moment de la catastrophe, alors que les femmes et les enfants étaient à la maison. Ils sont donc les premières victimes du séisme, s'étant fait surprendre à l'intérieur des habitations.

Selon Pouya Hajian, porte-parole du Croissant rouge iranien, plusieurs villes – notamment Ahar, Varzeghan, Mehraban et Heris –, en plus des nombreux villages touchés, "ont subi des dégâts". Les maisons ont aussi tremblé à Tabriz, et les habitants, terrifiés, ont accouru dans les rues. Mais il n'y a pas eu de mort dans cette grande ville.

Les équipes de secours et celles du Croissant rouge sont sur place depuis la veille. Tentes, couvertures, vêtements, nourriture et eau sont distribués aux sinistrés. Selon un porte-parole du Croissant rouge iranien, Hossein Derakhshan, "5 626 tentes ont été distribuées ainsi que 18 000 conserves de nourriture". Aux premières heures du matin, le trafic augmentait sur les routes de la région, avec de nombreux véhicules de secouristes transportant de l'aide pour les habitants. Des ambulances fonçaient sur les routes montagneuses pour emmener les blessés.

Selon un responsable local, douze villages aux maisons de brique ou de terre ont été totalement détruits. Dans le petit village de Bajé-Baj, où vivent un peu plus de 400 personnes, on compte déjà 33 morts, en majorité des femmes et des enfants. Les corps sont regroupés à l'extérieur. Des femmes sanglotent et gémissent autour d'une vingtaine de dépouilles de proches, alors que les hommes recherchent désespérément dans les ruines de possibles survivants.

"Je travaillais sur mon tracteur à la ferme lorsque j'ai senti la secousse qui m'a fait tomber", témoigne Ghanbar Mehdizade, un agriculteur de 40 ans. "Dieu merci, ma famille travaillait avec moi dans le champ" et n'a pas été touchée, ajoute-t-il. Dans d'autres villages, certains n'ont pas été aussi chanceux. Comme à Mirza Ali Ghandi, où Zeynab, une fillette de 13 ans, raconte avoir "perdu sa soeur aînée de 16 ans et son frère de 8 ans".

L'Institut d'études géologiques américain, qui surveille les séismes à travers la planète, a confirmé ces secousses. L'Iran est situé sur plusieurs failles sismiques importantes et a connu de nombreux tremblements de terre dévastateurs. Le séisme le plus meurtrier ces dernières années a tué 31 000 personnes, soit un quart de la population, dans la ville de Bam dans le sud du pays, en décembre 2003.
source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/08/11/plusieurs-dizaines-de-morts-apres-deux-seismes-dans-le-nord-de-l-iran_1745244_3218.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû - 20:13