Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

Derniers sujets

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La Bourse de Tokyo a chuté de 42 % en 2008

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30649

La Bourse de Tokyo a chuté de 42 % en 2008

Message par Schattenjäger le Mer 31 Déc - 12:39




La Bourse de Tokyo a chuté de 42 % en 2008.

Il s’agit de sa plus forte baisse en 58 ans d’existence.
Lors de la dernière séance, mardi l’indice Nikkei a connu une légère hausse et a terminé l’année à 8860 points, gagnant 112,39 points à 8859,56, grâce en partie à la remontée des prix du pétrole.
Le marché tokyoïte rouvrira le 5 janvier.
avatar
astronef
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 669

Re: La Bourse de Tokyo a chuté de 42 % en 2008

Message par astronef le Ven 23 Jan - 15:34

Pour completer cet article des Echos
L'Asie s'arrête. Simple crise ? Ou début de quelque chose de bien pire ? D'un effondrement économique comme il en arrive « une fois tous les cent ans », comme le craint le Premier ministre japonais, Taro Aso ? La santé des trois grandes économies d'Asie du Nord-Est, Japon, Chine et Corée du Sud, se détériore à une rapidité stupéfiante, entraînant toute la région jusqu'à l'Australie.

Cette Asie si commerçante se recroqueville sur elle-même, littéralement à vue d'oeil. Chacun a en tête le spectacle fascinant des ports de Shanghai, Yokohama, Singapour ou Hong Kong grouillant d'activité. La mer couverte d'une multitude de cargos. Les mouvements incessants du commerce. Cela n'est plus qu'un souvenir. Il faut savoir qu'aujourd'hui entre le tiers et la moitié de ces cargos ont disparu du paysage : les exportations du Japon vers la Chine ont chuté de 35 %, le trafic maritime entre la Chine et l'Australie s'est effondré, les échanges entre les deux rives du Pacifique ont fondu d'un tiers. Cela en quelques mois.

Le Japon, première puissance économique de la région, est bien sûr le plus touché. Les autorités prédisent deux ans de récession et de déflation. Des icônes de l'industrie nippone, telles que Toyota, Honda ou Sony, ferment des unités de production et se séparent de milliers d'employés. L'« endaka » (flambée du yen) ne fait qu'aggraver le problème. Il faut dire que la danse des quatre grandes monnaies - dollar, euro, yen, sterling - vire à l'absurde avec un yen au plus haut depuis treize ans et demi face au dollar et une livre sterling moribonde, offrant les bénéfices d'une dévaluation aux deux pays épicentres de la crise financière, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

Encore plus exposée aux marchés extérieurs, l'économie sud-coréenne est entrée dans une spirale dépressive à laquelle le président Lee Myung-bak tente fiévreusement de répondre avec un important plan de relance et... le limogeage en début de semaine de son équipe économique.

Mais c'est la Chine qui inquiète le plus. La croissance a été divisée par deux par rapport à ce qu'elle était il y a deux ans. Pour les autorités, le seuil d'alerte est atteint. Le chaudron social bout. Et le pire est peut-être à venir. Après le Nouvel An chinois (lundi prochain), débute la campagne des acheteurs étrangers qui passent leurs commandes aux sous-traitants chinois : cette année, les émissaires de Wal-Mart & Cie sont attendus avec angoisse. Des millions d'emplois ont déjà été perdus, des millions d'autres sont menacés.

Où que l'on regarde en Asie, les périls économiques montent. Périls qui ne peuvent qu'aggraver les tensions dans une région où les sources de conflits politiques sont multiples.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 14:27