Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les restes d'un quartier tépanèque retrouvés à Azcapotzalco

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Les restes d'un quartier tépanèque retrouvés à Azcapotzalco

Message par Apollyôn le Dim 22 Juil - 16:36

Des fouilles de sauvetage archéologique entreprises sur l'avenue Aquilés Serdan, dans le quartier Azcapotzalco de la capitale mexicaine, ont permis de recueillir les restes d'une dizaine d'individus, en majorité des enfants, et de constructions. D'après les premières observations, il semblerait qu'il s'agisse des habitations d'une famille de commerçants (pochteca en nahuatl).

Azcapotzalco fut une importante cité de la vallée de Mexico pendant les XIII et XIVe siècle. Cette hégémonie prend fin en 1428 lors d’attaques combinées entreprises par les Huexotzincas, les Texcocas et les Mexicas qui font d’Azcapotzalco un centre secondaire, vassal de Tlacopan, une des villes de la Triple Alliance.

Sous la chapelle Saint Simon érigée par les Espagnols au moment de la conquête, se trouvait un temple indien. Les vestiges, datés d'environ 700 ans, faisaient probablement partie d'un centre civico-cérémoniel de certaine importance. Pour être plus précis, ce sont pour l'instant cinq unités qui sont fouillés depuis environ deux mois. L'une d'entre elles mesuraient 4 m de large pour 22 m de long. C'est là qu'une dizaine d'enterrements a été mise au jour. Les restes étaient assis et disposés dans des linceuls : cela donne un aperçu clair de la forte mortalité infantile qui frappait les peuples préhispaniques.

Selon l’archéologue Alejandra Jasso Peña, la majorité de ces enterrements étaient effectués dans de petites fosses distribués dans une cour recouverte d’un sol. Tous les enterrements d’enfants contenaient également une offrande d’objets en terre cuite : encensoirs, flûtes, encensoirs à manches, coupes, vaisselles, pièces de collier en forme d’oiseaux, plats. Certains présentaient des décors de style Aztèque II (noir sur rouge) et Rouge Texcoco.

Les archéologues ont également découvert les restes d’une jeune femme âgée d’environ 25 ans, probablement décédée suite à un accouchement. Elle portait une paire de boucles d’oreilles et un pendentif élaborés à partir de petites pierres en obsidienne de différentes teintes. Ces bijoux indique que la jeune femme appartenait à un groupe important du site.

Un des enfants enterrés à quelques mètres de là était couvert d’une vaisselle un peu plus grande que les autres. Les restes d’un chien avaient été déposés également à ses côtés, probablement pour son symbolisme psychopompe. Une plateforme de 4 x 6 m est également apparue : elle comportait plusieurs crânes perforés verticalement, laissant penser qu’il s’agissait d’un tzompantli différent de ceux qui furent édifiés postérieurement. Lorsque les Mexicas dominèrent la région, les perforations horizontales des crânes devinrent la norme.



Jorge Arturo Talavera González, chercheur également impliqué dans ces fouilles, revient sur la présence de deux coupes à pulque qui contenaient les restes incinérés de crânes humains. En se référant à différentes sources coloniales, on sait que l’incinération était le rituel funéraire d’une certaine élite, évitant ainsi la putréfaction du corps et renforçant l’idée qu’il s’agit d’un quartier de commerçants.

Jasso Peña commente encore que de nombreux enterrements secondaires ont été retrouvés : il s’agit de restes humains qui ont été déplacés de leur tombe originale pour une autre. Plusieurs figurines représentant des déesses de la fertilité et des vases liés aux cultes de Tlaloc et de Quetzalcoatl font également partie de ce contexte.

Bonne nouvelle: étant donné les multiples vestiges mis au jour, la campagne de sauvetage a été prolongée de manière indéterminée, interrompant tous les ouvrages d'art en cours. C'est d'ailleurs le même qui prévaudrait si une découverte importante survenait pendant la construction de la nouvelle entrée du Templo Mayor en centre-ville.

source : http://mexiqueancien.blogspot.fr/2012/07/les-restes-dun-quartier-tepaneque.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 13:04