Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Panthère en Provence

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Dim 22 Juil - 15:49

Plusieurs témoins décrivent un gros animal noir, aperçu dans le quartier St-Pancrace. Le maire prend les devants.

Un noir magnifique, une très longue queue, et une façon de s'enfuir qui ne trompe pas : un démarrage très rapide, une extension impressionnante, une souplesse incroyable, et les pattes arrières qui remontent sur le corps. Tout cela est très félin.

Les deux témoins -absolument dignes de confiance- qui sont tombés nez à nez avec l'animal, ont été impressionnés. Et s'ils se gardent bien d'affirmer avec certitude qu'il s'agit d'une panthère, ils sont encore extrêmement troublés par leur rencontre.

Michel Arnoux l'a vue deux matins de suite. Il est 8h30 lundi dernier lorsqu'il sort sur sa terrasse. Elle est là, les deux pattes en appui sur les margelles, la tête inclinée au-dessus de l'eau. Son corps se trouve dans l'alignement des margelles, et la queue dans l'herbe. Elle doit bien faire un mètre de long. Tous deux se fixent, parfaitement immobiles, pendant une dizaine de secondes. C'est le pas qu'il fait en avant qui la fait fuir, "tout doucement, sans se presser.Elle avait des yeux dorés et vert, des oreilles bien pointues".

"J'ai raconté ça à ma femme et des amis, et tout le monde a bien ri. Le lendemain, vers 7 h, elle était là. J'ai appelé ma femme. Elle a moins ri". Cette fois elle s'est enfuie en quelques bonds. Miche l'a filmée avec son portable lorsqu'elle courait en direction du bois. Pas très net, mais suffisamment troublant pour achever de convaincre le maire. Michel Arnoux a cherché sur internet des photos de ce grand chat américain : "Ils sont trèshauts sur pattes et ne sont pas beaux. Là, c'était beau. Un noir magnifique !" lance-t-il. À aucun moment elle n'a montré une quelconque agressivité. Un chat qui serait venu boire dans cette piscine ? Personne n'y croit ici.

Bruno Segarra, pompier, a lui aussi vu l'animal lors de son footing matinal dans les sous-bois de St-Pancrace, voici une quinzaine de jours. "Elle était assise à une trentaine de mètres et regardait vers la colline. Lorsqu'elle m'a vu, elle a détalé en deux bonds vers les fourrés. C'est la vitesse qu'elle a mis pour me mettre 20 mètres dans la vue qui m'a impressionné ! Ce que j'ai reconnu, c'est le mouvement de ses pattes qui remontent très haut. Elle a fait un droite-gauche. Sa queue descendait et remontait. Je mesure 1,76 m, et son dos arrivait à ma hanche" poursuit-il, avant de préciser qu'elle lui a paru très amaigrie.

Bruno a tout d'abord pensé à un puma. Pour le spécialiste qu'il a contacté, il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un félin. Ce monsieur lui a indiqué qu'un puma et une panthère auraient été perdus dans le Var, et qu'elle aurait été vue il y a un an à proximité de Lure.

Un agent de l'ONCFS s'est déplacé et a pris ces témoignages très au sérieux. Des capteurs pour tenter de flasher l'animal doivent d'ailleurs être placés dans les troncs d'arbre. Michel Vittenet émet l'hypothèse d'un animal perdu ou abandonné par son maître. Même si celui-ci est apprivoisé, il redoute une rencontre fortuite entre l'animal et un enfant, dans ce coin prisé des amateurs de VTT et de footing. Car s'il s'agit bien d'une panthère, aussi belle soit-elle, elle n'en demeure pas moins une prédatrice.

"Je préfère être ridicule en m'alarmant sur un truc qui n'existe pas, plutôt que déplorer un accident" commente le maire Michel Vittenet, qui a demandé à sa police municipale de faire du porte à porte chez les habitants du quartier concerné, et de distribuer un tract chez les absents, pour leur signaler la présence d'un "animal type félin de couleur noire" vu ces jours derniers dans leur quartier.

"Il s'approche semble-t-il des lieux humides, telles les piscines, pour s'abreuver en début de journée. Il ne témoigne pas d'agressivité pour le moment et il n'y a aujourd'hui aucune certitude qu'il s'agisse d'un animal dangereux", explique-t-il, demandant à toute personne ayant des éléments d'information (photos, films, témoignages) de se signaler en mairie.
source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/une-panthere-pourrait-avoir-elu-domicile-sur-la-colline-doraison

Panthère noire ou gros chat ? Mythe ou réalité ? Dans les Alpes de Haute-Provence, c'est le feuilleton de l'été

Une panthère noire dans les collines d'Oraison : on ne parle plus que de ça dans les Alpes-de-Haute-Provence. Cinq témoins fiables se sont déjà manifestés auprès de la mairie. Les faits sont là, corroborés par des empreintes de 8 à 10 centimètres de diamètre relevées dans la boue.



En l'absence "d'éléments probants" comme il dit, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) se refusait encore ces derniers jours à prendre au sérieux "cette histoire de félin", et à se décider à mettre en place des mesures concrètes et efficaces pour localiser l'animal et tenter de le capturer.

Pourtant, dans les bistrots de la vallée de l'Asse, la panthère noire n'est plus une simple galéjade. Ici, on connaît le mari de la pharmacienne qui l'a surprise en train de traquer des lapins dans un champ ou la fille du correspondant de presse qui a vu traverser devant sa voiture "une bête d'un noir magnifique, dotée d'une queue très longue". Le premier témoin à s'être manifesté possède une villa sur les hauteurs d'Oraison.

L'animal est venu s'abreuver deux matins de suite dans sa piscine. Il a réussi à la filmer avec son téléphone portable mais, en l'absence de perspectives, l'animal ressemble plutôt à un gros chat. Il parle, lui, d'un "animal d'un noir magnifique, avec des yeux dorés". Le second témoin est un pompier qui l'a croisée lors de son jogging matinal. Il décrit un animal "très haut, avec une très longue queue, qui s'est enfui en deux bonds".





kitd.html5loader("flash_kplayer_fe42407c1bds");


Mais le mystère demeure. Alors nous avons demandé son avis à un expert reconnu : Gilles Cheylan, conservateur en chef du Muséum d'histoire naturelle d'Aix. Après avoir examiné les clichés des empreintes pris par notre photographe le 6 juillet, ce spécialiste du monde animal est formel : "Il s'agit bien des traces d'un grand félin. D'après la taille, il pourrait s'agir soit d'une panthère soit d'un puma, mais en tout état de cause, les traces sont celles d'un félin et pas d'un grand chien". Le directeur du parc zoologique de La Barben confirme aussi.



Comment une panthère noire peut-elle se trouver dans notre région ? Gilles Cheylan estime qu'elle pourrait "venir d'un cirque ou d'un particulier qui l'a élevée chez lui et s'en est débarrassée parce qu'elle devenait un peu trop grosse". "La panthère n'est pas un gros animal, mais il y a pas mal de sous-espèces, explique-t-il. Elle pèse entre 30 et 50 kg seulement. C'est un animal surtout très long, qui doit faire 1,50 m à 1,60 m, queue comprise. La queue est presque aussi longue que le corps. Sa hauteur peut être de 50 cm à l'épaule. C'est comme un gros chien, tout en longueur".

Le profil type de ce qu'ont décrit les témoins. "Elle doit avoir des difficultés à se nourrir, estime Gilles Cheylan mais même affamée, il est très improbable qu'elle s'attaque à l'homme. Par contre, si elle était acculée dans un poulailler ou une bergerie et qu'elle essayait d'en sortir... C'est quand même un animal dangereux". Le maire d'Oraison, Michel Vittenet, convaincu par le nombre de témoignages concordants, peste contre le scepticisme de l'ONCFS : "Ils ont l'air de nier l'évidence. Ils nous parlent d'empreintes avec des griffes, qui ne sont pas du tout celles qu'on a vues !"

À Mézel, André Chaspoul, lieutenant de louveterie, trépigne d'impatience devant sa cage à sanglier. En attendant les ordres, il bat la campagne presque toutes les nuits au volant de son 4x4. À l'heure où les grands fauves partent en chasse…... Bien qu'elle reconnaisse qu'il y a des témoignages réitérés, la préfecture peine encore à croire à la présence d'un grand félin dans le coin. Le préfet a néanmoins chargé l'ONCFS de "demeurer particulièrement vigilant".



Echaudé sans doute par l'histoire marseillaise de l'été 2004 où un gros chat déguisé en panthère noire par de nombreux témoins avait non pas bouché le Vieux-Port mais fait fermer les calanques... Du coup, dans les Alpes de Haute-Provence, l'enquête avance à pas de velours.
source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/enquete-sur-les-traces-de-la-bete


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4943

Re: Panthère en Provence

Message par Achim le Lun 23 Juil - 4:14

Ce qui est bien chez les sceptiques de l'ONCFS, c'est que les cons sont toujours à la hauteur de leur réputation !

Blague à part , l'affaire est curieuse, parce que d'abord une panthère n'a pas les oreilles pointues, mais rondes.
Le film montre un félin nettement plus petit qu'une panthère adulte, dont la démarche est plus vive, proche d'un gros chat. Peut-être une variante mélanique d'un serval ?

Quoiqu'il en soit, malgré Véronique Campion-Vincent et son calamiteux "Des fauves dans nos campagnes" (Odile Jacob ed.), et après la grande quantité de cas semblables, il serait temps de se poser la seule question qui vaille, à savoir : l'apparition de fauves depuis des décennies peut avoir une explication rationnelle, mais comment expliquer leur ESCAMOTAGE ?
Depuis qu'on observe des animaux insolites, l'étrange est que leur disparition est identique à leur apparition : on ne retrouve pas de cadavres....

scratch
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Panthère en Provence

Message par canon le Lun 23 Juil - 20:18

un dresseur de fauve m'a confié un jour qu'il y avais un nombre enorme de riches cons qui avaient illegalement chez eux ( dans leur luxueuse propriété) des fauves en tout genre et tres souvent maltraités ( non pas qu'ils etaient affamés mais leurs conditions de detention etaient horrible!!!) et il arrive parfois que ces animaux illegaux ( et donc non repertoriés par la police) s'echappent !!!! en resulte se que les sceptiques appellent des " legendes urbaines "!
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Lun 23 Juil - 20:35

Tout à fait Canon.
Vous souvenez-vous de l'histoire de cet abruti de l'Ohio qui vivait avec 56 fauves et les a relâché en pleine nature, occasionnant un safari géant qui vit la mort de 49 animaux ? http://www.ufologie-paranormal.org/t8553-safari-en-ohio?highlight=safari


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Panthère en Provence

Message par FLAM le Lun 23 Juil - 20:50

Apollyôn a écrit:Tout à fait Canon.
Je plussois ! Smile

Apollyôn a écrit:Vous souvenez-vous de l'histoire de cet abruti de l'Ohio qui vivait avec 56 fauves et les a relâché en pleine nature, occasionnant un safari géant qui vit la mort de 49 animaux ? http://www.ufologie-paranormal.org/t8553-safari-en-ohio?highlight=safari
L'espèce de sale c****** ! Evil or Very Mad


___________________


avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4943

Re: Panthère en Provence

Message par Achim le Lun 23 Juil - 22:38


Oui, mais dans le cas de l'Ohio, les fauves captifs avaient été relâchés dans la nature et les pauvres furent exterminés parce qu'ils avaient le comportement normal de fauves dans un environnement étranger !

Ce qui me frappe dans ces innombrables cas de bêtes prédatrices depuis la bête du Gévaudan (donc depuis le XVIIIe siècle), c'est que l'immense majorité des animaux (parfois à l'espèce indéterminée) disparaît sans que l'on ne les retrouve JAMAIS vivants OU morts ; c'est le cas de la fameuse "bête des Vosges", qui, après avoir tué des centaines d'animaux d'élevage en 1977 avec l'armée à ses trousses, disparut sans laisser la moindre trace, exactement comme la bête du Gévaudan deux siècles plus tôt.

Cela ne vous interpelle-t-il pas ? Suspect



avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Panthère en Provence

Message par FLAM le Lun 23 Juil - 23:24

Achim a écrit:
Oui, mais dans le cas de l'Ohio, les fauves captifs avaient été relâchés dans la nature et les pauvres furent exterminés parce qu'ils avaient le comportement normal de fauves dans un environnement étranger !
Donc, l'être humain, dans cette histoire est DOUBLEMENT fautif... Evil or Very Mad

Achim a écrit:c'est le cas de la fameuse "bête des Vosges", qui, après avoir tué des centaines d'animaux d'élevage en 1977 avec l'armée à ses trousses, disparut sans laisser la moindre trace, exactement comme la bête du Gévaudan deux siècles plus tôt.
Une petite apparté à ce propos :
La bête des Vosges me fait toujours penser à Laurent Gerra imitant Jack Lang, mémorable !


La chronique du 24 février 2012 par olivierbesancenot


___________________


avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Dim 2 Sep - 8:24

Alpes : la panthère rôde à La Bégude

Plusieurs personnes l'ont aperçue ces derniers jours dans ce secteur où elle pourrait avoir migré, après Oraison

"Vé ! Vé ! Vé ! C'est quoi ce machin noir ?" Chantal n'en croit pas ses yeux. Comme beaucoup dans la vallée, elle a entendu parler de la panthère aperçue à diverses reprises depuis fin juin entre Oraison et St-Julien d'Asse par des témoins dignes de confiance. Comme certains, le scepticisme l'a peut-être disputé chez elle à la fascination… Mais ce jour-là, ses derniers doutes se sont envolés en l'espace d'un éclair noir aux yeux dorés.

L'animal qui se roule, tel un gros matou, dans le chaume jaune du champ qui s'étend au pied de sa terrasse, n'a rien d'un chat : beaucoup trop gros. Ni d'un chien : beaucoup trop… félin. Christophe, son mari, les jumelles plaquées sur les yeux pour ne pas en perdre une miette, confirme ce qu'elle n'ose encore formuler. C'est bien elle, à 70 mètres environ.

"Elle s'est mise sur le dos, elle s'est roulée un peu par terre, d'un côté, de l'autre. Puis elle s'est dressée et s'est dirigée en trottant vers le petit bois au bout du champ. Elle nous a entendus, s'est retournée, nous a regardés, et est rentrée dans le chemin menant au bois. Puis elle est revenue sur ses pas, est restée quelques instants encore, et a disparu", raconte le jeune homme, encore sous le charme. Il précise que l'animal avait une très longue queue, un peu touffue, aussi longue que son corps. "Elle frottait un peu par terre et remontait". La taille de l'animal ? "Un peu comme mon épagneul".

Christophe Vincent est chasseur. Autant dire qu'il en connaît un rayon côté faune sauvage, à l'instar de l'automobiliste qui l'avait aperçue, une aube de juillet, en train de courser des lapins dans un champ près de St-Pancrace. Si Christophe et sa petite famille ne l'ont plus revue depuis ce 22 août, et qu'il ne se passe pas un jour sans qu'ils scrutent la campagne de ce quartier des Courtiers, l'animal leur a laissé un précieux souvenir le long du chemin qui serpente dans le vallon : une série d'empreintes, très nettes, fixées dans la boue de l'orage de samedi soir.

Des traces qui ne laissent que peu de doutes sur leur origine. Là encore, comme celles trouvées en juillet près d'une flaque d'eau près d'Oraison où l'animal avait élu domicile, l'absence de griffes laisse supposer qu'il s'agit bien d'un félin. Leurs griffes sont en effet rétractiles et ne laissent aucune marque, à l'inverse des chiens, renards et loups de nos contrées…

Ce que confirme André Chaspoul, lieutenant de louveterie. Davantage confronté aux sangliers et aux loups lorsqu'ils posent problème, il s'est largement documenté sur le sujet au cours des dernières semaines. Un laps de temps durant lequel la panthère -lasse peut-être des lapins oraisonais- semble s'être rapprochée du secteur Bras-d'Asse, Espinouse, La Bégude, où elle pourrait avoir trouvé un autre plat de résistance : le sanglier, voire quelques chevreuils…... Vu l'abondance du gibier, les chasseurs -qui pourront s'adonner à leur loisir dans quelques jours-, ont peu de risques que l'animal les prive de quelques beaux trophées...

"Elle pourrait même être utile", lance en riant André Chaspoul qui suggère de faire "des lâchers de panthères dans les champs cultivés pour faire déguerpir les sangliers"... Et pour cause : dimanche dernier devant la distillerie, le lieutenant de louveterie procédait à une battue administrative dans un champ dévasté par une harde, lorsqu'il a vu ses chiens en sortir "la queue entre les jambes, comme s'ils avaient reçu une rouste"...

"Il y avait plein de petits cochons, aujourd'hui ils sont partis !" poursuit-il. Au-dessus de Bras-d'Asse, les restes d'un chevreuil ont été retrouvés. À ses côtés, des excréments remplis de poils. Des crottes qui ne pourraient appartenir, selon le chasseur qui les a vus, qu'à un carnivore, et pas à un renard.

Vendredi dernier, une propriétaire de chevaux n'a pas réussi à les faire descendre dans le champ. Après qu'elle s'y est elle-même rendue en voiture, et qu'elle a sans doute fait fuir ce qui les terrorisait, ils ont accepté de sortir. Dans la nuit, un paysan a remarqué que son chien n'aboyait pas comme d'habitude : "juste un petit coup, comme s'il était effrayé". Vers 18h, une femme l'a vue traverser un champ du côté des Planès. "Ça serait dommage de la tuer, elle est magnifique", lâche Christophe, dont le domaine est privé. Si elle reste ici, elle ne risquera rien.
source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/alpes-la-panthere-rode-a-la-begude


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Mar 25 Sep - 18:10

Alpes : Une cage installée à Bras-d'Asse pour capturer la panthère noire

L'office de la chasse est passé à l'action. Les chasseurs ne doivent pas tuer le félin décrit comme peu farouche

Ce n'est pas la grande forme pour le petit lapin noir. Il a pourtant tout pour être heureux : du trèfle tendre à souhait, un bol d'eau fraîche, un quignon de pain, et juste ce qu'il faut d'ombre.

Un véritable festin, auquel il fait peu honneur…... Hier matin en effet, le lapin semblait abattu.

Sans doute apprécie-t-il moyennement d'avoir été choisi pour servir d'appât à la panthère noire. Peut-être même l'a-t-il vue roder cette nuit-là, en se léchant les babines, autour de la cage où il a été enfermé contre son gré…...

Des proies faciles

Peut-être a-t-il senti qu'il y a deux jours, au même endroit, un de ses congénères est passé à la casserole.

"Jean-Jacques le lapin", qui vivait en semi-liberté autour de la maison de ses propriétaires, avec sa compagne " Martine la lapine", a été avalé tout cru par le félin. "Jean-Jacques le lapin" devait être exquis car trois jours après, la panthère est revenue chercher sa dulcinée.

C'était sans compter sur Frédérique Payan. Il était 14 h, la secrétaire de mairie étendait son linge lorsqu'elle a aperçu un animal à une vingtaine de mètres. "J'ai d'abord cru que c'était un des chats sauvages qui se sont introduits chez nous pendant l'été. Tout le monde en parle de cette panthère, mais personne n'a dit qu'elle est petite", explique-t-elle, tendant la main à une quarantaine de centimètres du sol. Je ne m'attendais donc pas du tout à ça. C'est quand j'ai tapé dans les mains pour la faire filer, que j'ai réalisé que c'était elle. Je vous avoue qu'avant je n'y croyais pas à cette panthère, mais quand j'ai vu la queue, bien droite et très longue, sa démarche élégante, je me suis dit : Tout faux là ."

L'ONCFS se réveille

Aujourd'hui, la jeune femme regrette de ne pas avoir eu le réflexe de la photographier. D'autant qu'elle aurait largement eu le temps, la panthère étant repartie tranquillement d'où elle venait.

Il en est d'autres en revanche qui se sont enfin décidés sur ordre du préfet - à employer les grands moyens : les gardes de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), aux abonnés absents depuis le début de l'été, peut-être trop pris par le loup.

Nonobstant l'abondance de témoignages concordants et crédibles, et l'avis d'experts reconnus (notamment le conservateur en chef du Muséum d'histoire naturelle d'Aix-en-Provence), l'ONCFS rejetait en bloc l'évidence, avec un entêtement déconcertant…...

La semaine dernière, des agents, munis de nos articles pour retrouver les témoins, les ont donc entendus pour dissiper les derniers doutes.

Hier après-midi, ils devaient installer un appareil photo infrarouge à déclenchement automatique, dans le secteur où la panthère est aperçue quasi quotidiennement.

Au début du week-end, c'est donc la cage qui a été placée dans ce même secteur. Le lieu idéal pour "fixer" la panthère, en la nourrissant dans un premier temps, puis en plaçant une proie, comme le préconisait depuis le début André Chaspoul. Sans ordre de mission, hélas, le lieutenant de louveterie ne pouvait pas agir. Il lui a été donné samedi par le directeur de la DDT (Direction départementale des territoires).

Mais dommage que l'initiative n'ait pas été prise plus tôt. Elle coïncide en effet avec l'ouverture de la chasse, et les coups de feu tirés dimanche ont peut-être fait fuir le félin.

Les chasseurs ont été priés de ne pas lui tirer dessus. Une demande plutôt bien acceptée dans l'ensemble. Reste à espérer que l'animal ne croisera pas la route de quelque triste sire que la perspective de flinguer une panthère pourrait bien émoustiller. Inutile en effet d'ôter la vie d'une si belle bête, apparemment habituée à l'homme et qui ne s'est jamais montrée agressive. La rumeur voudrait qu'elle ait été élevée au biberon par un légionnaire…...

Capturée, elle serait adoptée par le zoo de La Barben où tous ceux qui rêvent de plonger leur regard dans ses yeux dorés, pourraient lui rendre visite.
source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/alpes-une-cage-installee-a-bras-dasse-pour-capturer-la-panthere-noire

Article original posté le 11 septembre, pas de nouvelles depuis.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Panthère en Provence

Message par Caribou le Mar 25 Sep - 18:56

Je prend le pari qu'un consanguin de chasseur va lui trouer la peau... si c'est pas déjà fait. Crying or Very sad
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Panthère en Provence

Message par casseron le Mar 25 Sep - 19:09

Aucun chasseur n'a jamais pu tuer ce genre de bête. Il en sera encore ainsi.
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Panthère en Provence

Message par Caribou le Mar 25 Sep - 21:08

Oui en général il est d'usage d'avoir un QI au moins égal à celui de sa proie si l'on veut espérer la capturer.

Sinon plus sérieusement ces bestioles finissent empailler dans leurs garages et ils oublient malencontreusement de prévenir la gendarmerie de leur exploit.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Panthère en Provence

Message par casseron le Mar 25 Sep - 21:25

Réponse bête et offensante.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30394

Re: Panthère en Provence

Message par Schattenjäger le Mar 25 Sep - 23:20

Paf... Casseron est chasseur...

Plus serieusement, ne pas faire un cliché standard des chasseurs. Smile
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Panthère en Provence

Message par Caribou le Mer 26 Sep - 0:09

Pour moi il y a seulement 3 raisons valables pour ôter la vie.

- se nourrir
- se défendre (et son prochain)
- abréger les souffrances inutiles

Malheureusement quand un chasseur descend un Ours à 200 m de dos, j'ai du mal à le classer dans un des 3 cas. Evil or Very Mad

Je ne voulais pas offenser Casseron, mais comme le disent 3 illustres comédiens, il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Panthère en Provence

Message par casseron le Mer 26 Sep - 5:43

La vie doit être respectée sous toutes ses formes. Donc :

emprisonner les femmes qui tuent les araignées
ne pas tuer les moustiques
laisser son chien couvert de tiques
bénir les étourneaux qui bouffent vos récoltes
faire des offrandes aux taupes qui ravagent votre pelouse
laisser rats et souris se promener chez vous
les blattes tu respecteras
les frelons asiatiques tu attireras
le pou du phylloxéra tu remettras dans tes vignes
la ciccadelle tu adoreras

je continue ?
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Panthère en Provence

Message par OLOVNI le Mer 26 Sep - 9:33

PAFleKaribou a écrit:Pour moi il y a seulement 3 raisons valables pour ôter la vie.

- se nourrir
- se défendre (et son prochain)
- abréger les souffrances inutiles




On peut rajouter:

Pour réguler certaines populations de nuisibles
Comme les ragondins qui mitent les berges de nos rivières par exemple et donc, dégradent l 'environnement


Pour ma part, j 'admets que la chasse participe autant à entretenir la biodiversité qu'a la détruire
( je ne suis pas chasseur : ça me fait déjà de la peine d ' enlever l' hameçon du poisson,après y avoir enfilé un pauvre ver , c 'est pas pour risquer de blesser un animal avec un projectile!)
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Panthère en Provence

Message par Caribou le Mer 26 Sep - 9:49

Si tu considères qu'ils empiètent sur ton espace vital(nuisible donc), qu'ils sont un vecteur de maladies ou qu'ils mettent en péril tes ressources alimentaires cela rentre dans la catégorie se défendre.
Si tu tues pour délits de sale gueule ou par plaisir sadique c'est autre choses...

Après les chats tuent par instinct et ne mange pas forcement leurs victimes, mais c'est un peu beaucoup notre faute. Et ce sont des animaux, ils ont une excuse eux.

edit: Je suis d'accord la chasse à un rôle important pour réguler certaines espèces, comme le sanglier. Mais à qui la faute ? Ils n'ont plus aucun prédateur naturel (les marcassins peuvent êtres tués parfois et encore..) car ceci ont été exterminer par les hommes. Qu'on tue un loup qui s'aventure un peut trop près des villes je comprend mais qu'on soit aller les débusquer jusqu'au fin-fond des Pyrénées c'est de la connerie pure.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Panthère en Provence

Message par casseron le Mer 26 Sep - 10:09

On est un peu (beaucoup) hors-sujet mais qu'importe. Les sangliers n'ont pas et n'ont jamais eu de prédateurs efficaces hormis l'homme. C'est un grand nuisible surtout maintenant qu'il pullule. De la faute à qui ? D'abord aux cultures industrielles qui lui ont fourni le gîte et le couvert. Voyant ceci, les chasseurs se sont reconvertis dans sa chasse avec malheureusement deux très mauvaises idées : d'abord des lâchers intempestifs et du nourrissage artificiel. Le cercle vicieux était amorcé ! Les sangliers sont installés aux portes de Bordeaux, y compris dans les parcs de certaines banlieues, et impossible de les déloger. A mon avis, il faudra utiliser le poison, et j'entends d'ici les cris des bobos-écolos !
La nature est ainsi faite que l'homme n'est pas toujours l'ami des bêtes, mais celles-ci le lui rendent bien. Tout est question d'équilibre difficile à trouver.
Mais de grâce, les chasseurs ne sont pas les plus grands prédateurs, ils sont bien loin derrière les paysans et les promoteurs immobiliers !
Au fait, vous savez où il se tue le plus de bécasses ? Contre les murs de la Grande Bibliothèque de France à Paris ! On fait une pétition pour la raser ?
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Mer 30 Jan - 10:37

Des dizaines de témoins affirment avoir aperçu un très gros félin dans la vallée de l'Asse. L'Office national de la chasse et de la faune sauvage mène l'enquête.

De grands yeux dorés, des oreilles pointues et une démarche chaloupée. Depuis juin, les habitants de la vallée de l'Asse, dans les Alpes-de-Haute-Provence, affirment qu'une panthère noire rôde dans la région. En plusieurs mois, l'animal a été aperçu en train de laper l'eau d'une piscine, de bondir pour traverser une route ou encore de dormir dans un buisson.

Pas de panique, répondent les autorités. «Nous étudions toutes les hypothèses, celle du gros chat comme celle de la panthère noire», explique la préfecture au Figaro. Des dizaines de témoignages ont été recensés, photos et vidéos à l'appui. Des empreintes de 10 cm de diamètre ont aussi été relevées sur les hauteurs du village d'Oraison. Pour un spécialiste du monde animal interviewé par La Provence , «ces empreintes sont bien la trace d'un grand félin». Une enquête a été confiée à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) qui a installé un piège à proximité d'un village où la bête a été vue.

Les chasseurs se sont engagés à ne pas lui tirer dessus. Il n'est pas question pour la préfecture de chercher à abattre l'animal, plus dangereux pour les lapins et les poules que pour les hommes. Les riverains ne manifestent pour l'instant aucune inquiétude et semblent plutôt être tombés sous le charme du félin. «Elle est magnifique», a confié une riveraine qui jure avoir vu la panthère à La Provence .

«J'aimerais tellement la revoir», renchérit Patrick Demol auprès du Figaro. Ce chauffeur routier affirme avoir aperçu la bête au mois d'octobre. «Ce n'est pas un gros chat sauvage, j'en suis sûr. Je l'ai vue sur une petite route de campagne. Je conduisais, j'ai dû lui faire peur avec le bruit de la remorque, elle a bondi se cacher dans les bois à côté. Elle était très belle», raconte-t-il. «Elle a des yeux dorés et verts, des oreilles pointues et aucune agressivité», indique un autre témoin à La Provence , qui a tenté de filmer la panthère présumée. Ces images ne permettent pas, hélas, de distinguer à quelle espèce appartient l'animal.

Reste à savoir comment un tel félin aurait pu atterrir dans les Alpes-de-Haute-Provence. De nombreuses rumeurs courent dans la vallée: un légionnaire l'aurait nourri au biberon, un cirque l'aurait égaré... Pour la préfecture, ici encore, «aucune hypothèse n'est écartée».
source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/14/01016-20121114ARTFIG00610-une-mysterieuse-panthere-noire-roderait-en-provence.php

Des recherches interrompues cette nuit vont repartir lundi matin pour tenter de retrouver une hypothétique panthère noire à Villeneuve-Loubet.

A la suite du signalement d'un adepte de l'accrobranche, affirmant avoir aperçu un animal s'apparentant à une panthère noire, des recherches ont été conduites dimanche après-midi dans un secteur abrupt et embroussaillé de Villeneuve-Loubet.

Le sujet étant sensible, c'est l'Office national de la chasse qui va prendre le relais lundi, à la recherche de traces de pattes du félin.
source : http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer/a-la-recherche-dune-panthere-a-villeneuve-loubet.1126361.html

La présence d'une panthère noire sur le secteur collinaire qui fait face à La Glacière sur la RD 2085 est désormais prise très au sérieux.

Mardi toute la zone a été laissée "au repos" pour permettre à l'animal de se remettre en confiance, "il ne faut surtout pas qu'elle se sente traquée".

Un arrêté préfectoral y interdit la chasse jusqu'à nouvel ordre. Seuls quelques gendarmes ont pu remonter sur le secteur pour réaliser des moulages de plâtre des empreintes observées lundi.

Les premières analyses et comparaison confirment effectivement qu'il s'agit "d'empreintes laissées par un félidé d'une cinquantaine de kilos"

Lundi soir en fin d'après-midi, un garde chasse particulier se postait un peu avant 16 heures sur la colline de Glacière pour observer aux jumelles le secteur où la panthère a été aperçue dimanche à la même heure.





kitd.html5loader("flash_kplayer_76a81e28cb9s");
source : http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer/video-quasiment-plus-de-doutes-sur-la-presence-dune-panthere-a-villeneuve-loubet.1128315.html

Aperçue il y a quelques semaines dans les Alpes-de-Haute-Provence, la prétendue panthère noire pourrait maintenant être dans le département voisin, les Alpes-Maritimes.

Elle ne faisait plus parler d'elle depuis plusieurs semaines, avant de réapparaître, samedi après-midi, au sein d'un parc d'aventure de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes). Un homme, alors qu'il faisait de l'accrobranche, affirme avoir aperçu en contrebas un félin d'un mètre cinquante de long, au pelage d'un noir profond, indique Nice-Matin . L'alerte a été donnée et les gendarmes sont immédiatement partis à la recherche de la supposée panthère noire tout le week-end, sans succès. Une nouvelle équipe de l'Office national de la chasse a été dépêchée lundi. Les experts sont tombés sur une trace de pas de félin. Un hélicoptère, muni d'un système infrarouge de détection de mouvements, a survolé lundi dans la soirée le secteur dans l'espoir de trouver l'animal.

L'endroit où a été aperçu le fauve est difficilement praticable, escarpé, et offre de multiples cachettes. Il va être difficile pour les gardes-chasse de la capturer. Le félin présente un danger certain pour les lapins et les poules, mais pas pour les hommes, dont il a peur.

Quelques semaines plus tôt, c'est dans la vallée d'Asse, dans les Alpes de Haute-Provence, qu'une panthère noire avait été aperçue par plusieurs dizaines de témoins. Rien ne prouve qu'il s'agit du même animal, même si la présence de deux panthères noires dans deux départements voisins semble invraisemblable. D'autant plus que la préfecture des Alpes de Haute-Provence confirme ne plus recevoir de signalement de la panthère.

La présence du félin n'a, depuis le début de l'affaire en juin, jamais été confirmée officiellement, ni par les autorités ni par l'Office national de la chasse. Des empreintes de 10 cm de diamètre avaient été relevées, un témoin avait fait parvenir une vidéo à La Provence , sans que les images ne permettent toutefois de distinguer l'espèce de l'animal.

Reste à savoir comment un tel animal pourrait se retrouver en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Aucune disparition n'a été signalée, indique Nice Matin. De nombreuses rumeurs courent dans la région: un légionnaire aurait nourri l'animal au biberon, il se serait échappé d'un cirque, des particuliers l'ayant adopté s'en sont lassés, etc. En 2004, une traque avait aussi été organisée dans les environs de Marseille après des appels signalant la présence d'un animal ressemblant à une panthère noire, mais la bête n'avait jamais été retrouvée.
source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/28/01016-20130128ARTFIG00624-la-mysterieuse-panthere-noire-roderait-toujours.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Panthère en Provence

Message par casseron le Mer 30 Jan - 11:08

Il vaut mieux une panthère noire qu'un chupacabra, c'est moins traumatisant....
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Sam 6 Juil - 18:54

A la recherche d'une ou deux panthères noires dans le Var

Une ou deux panthères noires ont été signalées aux alentours de Toulon, dans le Var. Des policiers se sont lancés à leur recherche.

Après l'ourse Viviane dans l'Aude, la police recherche désormais.. une panthère noire ! Depuis jeudi, les agents patrouillent  près de Toulon pour tenter de repérer un ou deux de ces félins, à la suite de signalements de la population. Si le zoo du Mont Faron, situé non loin, a indiqué ne pas avoir enregistré une quelconque fuite de ses félins, son chef animalier, Jean-Pierre Georges, qui s'est rendu sur place, a en revanche relevé la présence d'une trace.

"Cela ne fait aucun doute, il s'agit d'un félin, probablement une panthère noire. C'est certain car les traces sont facilement identifiables, les félins possèdent des griffes rétractables, contrairement aux chiens. Or dans la trace que j'ai pu voir sur le sol, il n'y avait que les trous formés par les coussinets et pas de marque de griffes", a-t-il déclaré.

Pas de quoi s'alarmer non plus, selon la préfecture du Var.  "La probabilité pour qu'on ait cet animal chez nous est extrêmement faible mais, comme nous faisons confiance aux deux témoignages qui évoquent la présence d'une panthère, nous mettons tout en place pour confirmer ou infirmer ces dires", a affirmé lors d'une conférence de presse le directeur de cabinet du préfet du Var, Emmanuel Dupuis. La préfecture varoise, qui se veut très prudente, a par ailleurs souligné que cet animal, si sa présence était avérée, "ne (présentait) aucun danger immédiat".

Pour l'instant, l'animal est accusé de la disparition de poules, faisans et d'un perdreau dans le hameau de Le Pomets. Composées de policiers et d'agents de l'ONCFS équipés de fusils hypodermiques, les patrouilles, notamment nocturnes, doivent se poursuivre.
source : http://www.midilibre.fr/2013/07/06/a-la-recherche-d-une-ou-deux-pantheres-noires-dans-le-var,727830.php#xtor=RSS-5

kitd.html5loader("flash_epix_0a2d56a825as","http://api.kewego.com/video/getHTML5Thumbnail/?playerKey=6fb32f01e9ad&sig=0a2d56a825as");

source de la vidéo : http://www.varmatin.com/video/Une%2Bpanth%25C3%25A8re%2Baper%25C3%25A7ue%2Baux%2BPommets%2B%253F/0a2d56a825as/super-varmatin/info


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Jeu 8 Aoû - 14:47

La panthère noire n'a pas quitté le secteur de Digne-les-Bains

Elle n'avait plus fait parler d'elle depuis le mois d'avril, lorsqu'elle avait été aperçue dans les environs de Digne, à trois reprises au moins. Mais il est vrai que tous les témoins ne se manifestent pas, par peur du ridicule souvent, ou pour ne pas être ennuyés par les gendarmes ou les gardes de l'ONCFS.

C'était sans compter sur la rumeur... Par bonheur en effet pour tous ceux qu'elle fait rêver depuis un an à présent, et qui espèrent la croiser un jour, les nouvelles vont vite dans les petites communes.

Difficile de passer sous silence une rencontre avec le félin que nous suivons à la trace depuis qu'il s'est manifesté, en juin 2012, sur les hauteurs d'Oraison, royaume des lapins... Depuis, la panthère noire a fait du chemin : la vallée de l'Asse tout d'abord, qu'elle a remontée jusqu'à Mézel durant l'été ; le plateau de Valensole à l'automne, où elle a été épargnée par les chasseurs qui ont suivi en cela les recommandations des présidents de sociétés ; le secteur de Gaubert au printemps ; et aujourd'hui celui du Cousson, jusqu'aux portes de Digne, côté nord cette fois.

Au début du mois, un Marseillais en vacances au camping du Bourg l'a vue sur le chemin de randonnée qui conduit au rocher de 9-Heures. Il promenait son chien et marchait depuis trois minutes environ lorsqu'il s'est trouvé face au félin. Pas un chien, c'est sûr. Trop gros pour un chat. Mais une sacrée apparence de félin, s'est-il dit, en rebroussant prudemment chemin. N'étant pas de la région et ignorant totalement l'existence de la panthère dans nos contrées, il n'en a parlé à personne, de peur de passer pour un imbécile... Ce n'est que quelques jours plus tard qu'il s'en est ouvert aux gérants du camping qui, eux, ont immédiatement fait le rapprochement. Il était déjà trop tard pour que les policiers, accompagnés d'un garde de l'ONCFS, puissent relever des empreintes sur ce sentier assez fréquenté.



Au mois de juin, c'est à Entrages qu'elle a été aperçue par une famille du village. "Il était environ 8h30, on plantait des choux, raconte le père, qui préfère garder l'anonymat. Ma femme lève la tête et la voit à 150 mètres à vol d'oiseau. Elle était assise, tranquille, au sommet du "Bari", en face de la grosse bâtisse à l'entrée du village".

Il est évident pour eux qu'il s'agit du félin : "Ce n'était pas un chien. Un chat, à 150 mètres on ne le voit pas aussi bien. Mon fils est chasseur, et pour lui il n'y a aucun doute. Un félin c'est un félin".

Pointant le lieu où sa femme et son fils ont eu le temps de l'observer longuement, il poursuit : "Moi, je l'ai vue quand elle s'est levée et qu'elle a disparu de l'autre côté du Bari. Ici, personne ne l'emm... Elle a de quoi se nourrir, et les cours d'eau pour boire. Une bête ne se laisse pas mourir..." Les témoins ont avisé la maire, Mme Magaud. Les gendarmes qu'elle a appelés sont venus dans la matinée pour procéder à des relevés, mais n'ont rien trouvé dans ces hautes herbes sèches. "Un félin ne laisse pas de traces", commente l'homme qui a vu la panthère. Mais de belles sensations.
source : http://www.laprovence.com/article/edition-alpes/2472464/la-panthere-noire-na-pas-quitte-le-secteur-de-digne.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Panthère en Provence

Message par Apollyôn le Ven 6 Sep - 0:28

Oraison : la fameuse panthère noire a été prise en photo



Avec ces photos-là, tous ceux qui se gaussent à la lecture des nombreux témoignages relatifs à la panthère noire (voir son itinéraire ci-dessous) recueillis au cours des quatorze derniers mois, devront réviser leur jugement.

À commencer par Muriel Diouloufet qui refusait obstinément d'y croire et ne se gênait pas pour le faire savoir au maire, Michel Vittenet : "C'est ça, mais bien sûr..." Or, depuis que ses locataires ont eu le loisir d'admirer le félin occupé à batifoler dans le champ devant leur maison de Saint-Pancrace, à une vingtaine de mètres seulement, et ce pendant une vingtaine de minutes, Muriel est la première à vanter la beauté de l'animal qu'elle admire aujourd'hui sur l'écran de son ordinateur.

Certes, il n'est pas évident de se faire une idée de sa taille sur les quelques clichés pris avec un modeste Canon Eos 550D 200 mm. Mais à 200 mètres, un simple chat ne serait qu'un minuscule point sur la photo.

Et surtout, les témoins, comme tant d'autres avant eux, sont totalement dignes de confiance. Thomas Masson (fils de Gérard Masson, président national d'Handisport, présent dans la maison) est catégorique : il ne fait aucun doute pour ce pédicure-podologue, pas plus que pour son épouse Karine, que l'animal était bien une panthère, dont ils n'avaient au demeurant jamais entendu parler, dans leur contrée, du côté de Royan.

"Il était 18h30 ce dimanche 18 août. Mon épouse donnait le bain à notre fille au premier étage, raconte Thomas. Elle aperçoit par la fenêtre une grosse bestiole allongée dans le champ moissonné. Elle pense tout d'abord à un gros labrador. Mais lorsque l'animal s'est levé, elle nous a appelés en urgence et, oh surprise , ce n'était pas la panthère rose... C'était une panthère noire ! Elle s'est mise à courir dans le champ, elle s'éloignait et revenait, elle faisait des virages et des bonds. Elle se déplaçait comme un félin. Elle n'était vraiment pas inquiète. Nous l'avons observée un long moment. Notre fille était morte de rire, elle croyait que c'était un lion".

Thomas effectue rapidement quelques recherches sur internet. "J'ai tapé « panthère noire Alpes-de-Haute-Provence » et je suis tombé sur tous les articles". Il court alors chercher l'appareil photo, mais entre-temps l'animal s'est éloigné vers les oliviers, à 200 m.

Il regrette de ne pas avoir fait de photos lorsqu'elle était à 20-30 mètres. "Mais quand on voit la largeur des oliviers, et la bestiole qui passe devant, ce n'est pas un chat, ni un chien, insiste Thomas. On n'a pas fabulé.La couleur de sa robe était magnifique, un velours brillant, sa queue immense et impressionnante, ses oreilles pointues. Musculairement, c'est énorme. Elle devait faire une cinquantaine de kilos".

La petite famille est restée quinze jours. Tous les soirs, en passant devant les fenêtres, difficile de ne pas tourner la tête. "Lors de mes footings, j'ai vu des lapins détaler dans tous les sens. Elle ne doit pas être malheureuse ici". Peur ? "Non, mais le premier soir on a dormi à trois dans le lit, avec la petite Lilie au milieu, rigole-t-il. Il a fallu batailler pour lui expliquer que les panthères, c'est pas méchant ."

Muriel Diouloufet a signalé la présence du félin aux gendarmes. Quant à ses gîtes, elle pourra toujours ajouter sur les dépliants « Safari-photos pour le prix de la location ... » Reste à espérer que cette saison encore, comme cela leur avait été demandé par les présidents de sociétés, les chasseurs joueront le jeu et ne la supprimeront pas.
source : http://www.laprovence.com/article/actualites/2514642/oraison-la-fameuse-panthere-noire-a-ete-prise-en-photo.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 18:30