Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Une cinquième mandibule d'homme préhistorique extraite de la grotte de Tautavel

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Une cinquième mandibule d'homme préhistorique extraite de la grotte de Tautavel

Message par Apollyôn le Sam 14 Juil - 13:19

Les chercheurs qui extraient depuis 1964 des fossiles humains préhistoriques de la grotte de Tautavel (Pyrénées-orientales) viennent de mettre au jour une cinquième mandibule d'homo erectus européen vivant il y a environ 450.000 ans sur ce site exceptionnellement riche en vestiges.

Le Centre européen de recherches préhistoriques de Tautavel (CERP) a annoncé vendredi cette découverte, 41 ans après celle du crâne du premier homme de Tautavel, le 22 juillet 1971, par Henry de Lumley, dans cette grotte de La Caune de l'Arago.

La nouvelle mandibule d'homo erectus européen ou homo heidelbergensis est répertoriée Arago 131 car c'est le 131e reste humain découvert dans ce site.

Elle peut être datée de 450.000 ans comme le crâne découvert en 1971, qui fut baptisé Arago XXI.

La mandibule a été mise au jour le 6 juillet à 11h30 et est encore en cours de dégagement de la couche au sein de laquelle elle a été découverte. Elle devrait être enlevée vendredi 20 juillet, précise le CERP.

La cinquième mandibule appartient à un adulte dont le sexe reste à déterminer, indiquent les chercheurs. Les précédentes ont appartenu à des hommes et des femmes, adolescents et adultes, dont une femme d'environ 45 ans, un âge avancé pour l'époque.

Ces mâchoires ont des caractéristiques anatomiques proches: une branche horizontale basse et très épaisse, des dents robustes.

Ces lointains ancêtres, il y a 20.000 générations, bien avant l'homme de Néandertal (135.000 ans), puis notre ancêtre direct Cro-Magnon, étaient des chasseurs de grands mammifères (chevaux, bisons, cerfs) parcourant un paysage de steppe d'environ 30 km autour de leur caverne. Ils vivaient dans un climat assez froid et extrêmement sec.

Ils taillaient leurs outils dans la pierre et le bois, mais ne maîtrisaient pas le feu avant -400.000 ans.

L'étude de ces fossiles permet d'imaginer un homme au crâne bas, face très large et plate, dénuée des pommettes de l'homme moderne, front fuyant souligné d'un épais bourrelet au-dessus des orbites, nez très large, prognathisme (saillie de la mâchoire vers l'avant) marqué, une capacité crânienne de 1.150 centimètres cubes (1.400 centimètres cubes en moyenne chez l'homme moderne).

Outre le crâne découvert en 1971, les mandibules découvertes sur le site ont été extraites en 1969, 1970, 2001 et 2008. Selon le CERP de Tautavel, l'étude de ces mandibules doit permettre de mieux comprendre les variations au sein de ces populations et de les comparer aux rares autres vestiges anteneandertaliens, la mandibule de Mauer près d'Heidelberg (Allemagne) ou celle de la Sima de los Huesos dans la sierra d'Atapuerca, près de Burgos (Espagne).

L'exceptionnelle richesse de Tautavel est liée en partie à des bouleversements géologiques. En se remplissant sous l'effet des ruissellements et des éboulements, puis en se colmatant pour ne se rouvrir qu'entre 30.000 et 15.000 ans avant notre ère, la cavité a piégé les vestiges et la culture des hommes de -700.000 à -100.000 ans. Elle a aussi figé une chronique de la biodiversité et du climat.

La Caune de l'Arago, "c'est un véritable livre qui nous raconte 600.000 années d'histoire du paysage et d'histoire de l'Homme en Languedoc-Roussillon", déclarait récemment Henry de Lumley. Ses collaborateurs estimaient alors qu'il restait encore pour un siècle de fouilles à réaliser.
AFP


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 25 Fév - 8:29