Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Réchauffement : l’Antarctique souffrira moins que prévu grâce à la neige

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Réchauffement : l’Antarctique souffrira moins que prévu grâce à la neige

Message par Macha le Mar 3 Juil - 8:11

Réchauffement : l’Antarctique souffrira moins que prévu grâce à la neige



Le réchauffement climatique pourrait provoquer une intensification des précipitations neigeuses en Antarctique. Selon une nouvelle étude, l’arrivée constante de nouvelles neiges permettrait alors de compenser la diminution de l’albédo due à la montée des températures. Ainsi, le continent austral devrait se réchauffer moins que prévu dans le futur.

L'énergie solaire absorbée par la surface du continent antarctique dépend de l'albédo de la neige, c'est-à-dire de sa blancheur. L'albédo dépend quant à lui de l'état de la neige. Phénomène bien connu des physiciens, les fines particules qui composent la neige, une fois déposées en surface, tendent à grossir d'autant plus vite que la température est élevée. Ce grossissement induit une diminution de l'albédo, ce qui a pour conséquence d'augmenter les températures. Les climatologues ont toujours eu conscience de l'importance de cette rétroaction positive.

Mais d'après les nouveaux travaux de chercheurs du Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement (LGGE, CNRS et université Joseph Fourier Grenoble) et de l'unité mixte internationale Takuvik (CNRS et université de Laval), cet effet est partiellement compensé par une rétroaction négative sous-estimée jusqu'à présent. En effet, grâce à des satellites observant la surface de l'Antarctique dans les longueurs d'onde micro-ondes, les scientifiques ont montré que, lors des étés marqués par des chutes de neige estivales fortes, l'albédo n'avait pas changé significativement : la surface était recouverte de grains de neige fins se renouvelant constamment.


Évolution de l'état de surface (grain index) vue par les satellites micro-onde depuis 1999 à la base
franco-italienne Concordia en Antarctique. Les années 2002 et 2008 sont remarquables par un faible
grossissement des grains. Les données météorologiques indiquent aussi des précipitations exceptionnelles
pour ces deux années. Le grain index introduit dans cette étude est une combinaison de données satellite
représentant approximativement la taille des grains dans les premiers centimètres du manteau neigeux.
© LGGE (CNRS / UJF)

Les prévisions du réchauffement en Antarctique revues à la baisse

Or, dans le futur, on peut s'attendre à une augmentation de la précipitation neigeuse en Antarctique. Il est bien connu que, lorsque les températures sont très basses, l'air est sec et les précipitations neigeuses peu importantes. En Antarctique, un réchauffement climatique augmentera donc aussi les précipitations.

D'après les chercheurs, dans un scénario climatique où la température du continent antarctique s'élèverait de 3 °C, l'accroissement des précipitations augmenterait l'albédo de 0,4 %. Ceci compenserait les 0,3 % de diminution de l'albédo dus à la montée des températures (boucle de rétroaction positive). Ainsi, malgré un réchauffement important de l'Antarctique, l'albédo ne variera que très peu sur une grande partie de ce continent.

La boucle de rétroaction positive température-albédo ne s'établissant pas, le réchauffement climatique sur le continent antarctique sera moins marqué que prévu. Les prévisions de réchauffement devraient être revues à la baisse de 0,5 °C pour le centre du continent austral. Ces recherches, publiées dans la revue Nature climate change, soulignent qu'il est encore nécessaire d'améliorer les modèles de neige utilisés aujourd'hui pour prédire l'évolution climatique future.


Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/rechauffement-lantarctique-souffrira-moins-que-prevu-grace-a-la-neige_39788/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 26 Mai - 6:22