Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Des tombes grecques à Marseille

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Des tombes grecques à Marseille

Message par Apollyôn le Mer 6 Juin - 13:29

Retrouvées sous les vestiges du lazaret, elles datent du IVe ou Ve siècle avant notre ère. Des sarcophages bien conservés.

Commencées dès la découverte du site, en janvier dernier, les fouilles de l'ancien Lazaret d'Arenc (2e arrondissement) ont réservé une bien belle surprise aux archéologues en charge du chantier. Au moins une demi-douzaine de tombes viennent en effet d'être mises au jour dans ce quartier de Marseille. Et quelles tombes!

Comme l'explique Lionel Guévalet, directeur Provence de la société Bouygues Immobilier qui construit sur place un ensemble de logements et de bureaux baptisé NeoMed, "les scientifiques ont trouvé des sépultures grecques, ce qui était totalement inattendu à cet endroit". Et d'ajouter : "Cette découverte est d'une réelle importance car elle peut remettre en cause ce que l'on sait à propos de l'occupation d'origine hellénique dans la cité phocéenne".

Selon nos informations, entre 6 et 8 tombes auraient en effet été exhumées, dont l'une de petite taille qui pourrait être celle d'un enfant, située au centre de la parcelle en travaux, et les autres beaucoup plus grandes - environ 2 m de long - concentrées à l'angle de la rue Melchior Guinot et du boulevard de Paris.

Consulté sur le sujet, un expert archéologue marseillais, auteur de plusieurs études sur le sujet, estime que si l'information est confirmée, "cette découverte permettrait de préciser et de conforter le panorama de l'occupation grecque, notamment la localisation des nécropoles qui sont traditionnellement situées à l'extérieur de la ville". La plupart se situent en effet dans les quartiers de La Bourse, Belsunce, Sainte-Barbe, Porte d'Aix, sur la rive Est du Lacydon, et dans ceux du Pharo, Saint-Nicolas, Carénage et Saint-Victor, sur la rive Sud.

Mais si "le fait que l'on en ait trouvées à cet endroit constitue une nouveauté très intéressante", ce même expert se montre prudent, dans l'attente de confirmation, préférant parler pour l'heure de "nécropole antique". En effet, pendant la période romaine, la butte du Lazaret constituait une importante nécropole dont on peut d'ailleurs contempler la maquette au Musée d'histoire de Marseille. Précision déterminante donc, comme le souligne la délégation provençale de la Société française d'histoire maritime (SFHM) qui suit de prêt ce dossier, mais encore difficile à obtenir.



Et pour cause : l'archéologue responsable des opérations chez Chronoterre, la société privée à laquelle Bouygues Immobilier a confié les fouilles, n'a pas souhaité répondre à nos questions. Quant à la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), elle nous a opposé le devoir de réserve que lui impose son ministère de tutelle jusqu'au 17 juin, c'est-à-dire jusqu'au second tour des élections législatives...

Lionel Guévalet précise toutefois que "les fouilles de la nécropole vont se poursuivre dans le cadre de la convention passée entre sa société, la Drac et Chronoterre" au sujet de l'ancien lazaret de la Grande Peste alors même que les recherches concernant ce vaste complexe sanitaire exploité entre les XVIIe et XVIIIe sont terminées."Tout ce qui est découvert est collecté, conditionné, numérisé et stocké en lieu sûr afin que la Drac puisse en prendre possession et l'étudier",

souligne Lionel Guévalet, bien décidé à faire taire les rumeurs selon lesquelles le site aurait été fouillé à la va-vite et en catimini. Le but est notamment de dater cette présence grecque en travaillant sur l'analyse des pollens et de la terre. Quant aux vestiges de l'ancien Lazaret, le patron de Bouygues Immobilier se veut tout aussi rassurant.

"Comme nous nous y étions engagés lors de la visite sur place du maire de Marseille, le 1er mars dernier, nous allons conserver sur site certains éléments. J'ai d'ailleurs écritmercredi dernier au directeur d'Euroméditerranée pour lui confirmer notre intention de reprendre au sein du jardin une partie de pavement du lazaret et un ou deux blocs qui constituaient les fondations des bâtiments sanitaires". Et de conclure : "Contrairement à ce que certains voudraient faire croire, on ne cache et ne casse rien".

Les tombes grecques retrouvées sont du même type que celles exhumées rue Tapis Vert il y a quelque temps déjà. Ce sont des sarcophages avec à l'intérieur des urnes funéraires et des cendres. Une découverte majeure pour l'histoire de la cité phocéenne.
source : http://www.laprovence.com/article/a-la-une/des-tombes-grecques-a-marseille


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 18 Fév - 22:59